Des chrétiens italiens créent des passages méditerranéens sécurisés pour les réfugiés

Une coalition d’organisations protestantes et catholiques est parvenue à un accord avec le gouvernement italien pour offrir des services de transport et d’intégration aux réfugiés d’Afrique du Nord et du Moyen Orient. Le gouvernement va fournir des visas humanitaires pour assurer le droit de devenir résidents ; les visas n’autoriseront pas le passage vers d’autres pays de l’Union européenne. Des agences chrétiennes fourniront des billets d’avion vers l’Italie ainsi qu’un logement, de l’aide dans les procédures d’asile, des opportunités d’éducation et des cours d’italien.

Une coalition d’organisations protestantes et catholiques est parvenue à un accord avec le gouvernement italien pour offrir des services de transport et d’intégration aux réfugiés d’Afrique du Nord et du Moyen Orient. Le gouvernement va fournir des visas humanitaires pour assurer le droit de devenir résidents ; les visas n’autoriseront pas le passage vers d’autres pays de l’Union européenne. Des agences chrétiennes fourniront des billets d’avion vers l’Italie ainsi qu’un logement, de l’aide dans les procédures d’asile, des opportunités d’éducation et des cours d’italien.

Le transport aérien sera une alternative aux dangers de la traversée illégale de la Méditerranée, décrite par Marco Impagliazzo, du mouvement catholique laïc Sant’Egidio, comme « un voyage vers la mort » pour 3700 migrants qui ont péri ou disparu en 2015.

En collaboration avec la Fédération des Églises protestantes en Italie (FCEI), Sant’Egidio ouvrira d’ici peu des bureaux d’assistance au Maroc et au Liban, et peut-être plus tard un troisième bureau en Ethiopie. Les premières arrivées en Italie sont attendues pour la fin janvier 2016.

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises, a rencontré des responsables d’Églises italiens en début de semaine pour discuter des modalités du projet.

« Cet accord admirable constitue une première étape essentielle pour répondre à la crise humanitaire qui se déroule dans divers endroits du monde », a déclaré le pasteur Tveit. « C’est un modèle pour l’action commune des Églises, des organisations d’inspiration religieuse qui leur sont liées, des gouvernements et de la communauté internationale, dans l’intérêt de l’humanité. Il a été pris dans un grand respect pour la dignité et la sécurité de toutes et tous, et dans notre commun intérêt dans l’avènement de la justice et de la paix sur terre. »

Des organisations chrétiennes, à la suite de Sant’Egidio et de la FCEI, verseront 1,2 million d’euros (1.3 million de CHF ou USD) pour l’effort initial. Le gouvernement italien n’apportera pas de fonds à proprement parler, mais a accepté de délivrer les visas nécessaires d’entrée sur le territoire et de résidence.

« C’est le premier projet de ce type en Europe », a affirmé Luca Maria Negro, président de la FCEI. « Nous espérons que d’autres pays et d’autres Églises suivront. Nous sommes particulièrement fiers du caractère œcuménique de cette initiative, ainsi que du soutien et de l’encouragement que nous avons reçu d’organes œcuméniques et de différentes Églises sœurs. »

M. Negro a expliqué : « Environ mille réfugiés sont attendus au cours des prochains mois par ces couloirs humanitaires. Nous sommes enchantés que cet accord permette à l’avenir à des personnes vulnérables d’entrer légalement en Italie et d’y chercher asile. »
Source : VIS

En bref

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse