Des Églises anglo-saxonnes à la rescousse des communautés réformées

Un programme propose de découvrir les forces et les faiblesses des méga-églises, des courants charismatiques, des Églises émergentes et des fresh expressions du 26 octobre au 25 novembre à Lausanne. « Il s’agit de mettre en lumière des intuitions fécondes qui pourraient nous donner de nouvelles idées applicables dans l’Église réformée évangélique du canton de Vaud ».

Cèdres formation propose de découvrir les forces et les faiblesses des méga-églises, des courants charismatiques, des Églises émergentes et des fresh expressions du 26 octobre au 25 novembre à Lausanne.
Par Laurence Villoz

« Il s’agit de mettre en lumière des intuitions fécondes qui pourraient nous donner de nouvelles idées applicables dans l’Église réformée évangélique du canton de Vaud (EERV) », explique Jean-Christophe Emery, directeur de Cèdres formation. Le centre de formation de l’EERV propose un cycle de conférences autour de la thématique « une Église pour le XXIe siècle », du 26 octobre au 25 novembre, à Lausanne. Lors de trois rencontres, réparties sur deux soirées et une journée, les participants découvriront quatre modèles d’Église anglo-saxonne qui ont fait leurs preuves : les méga-églises, les courants charismatiques, les Églises émergentes et les fresh expressions.

« Ces modèles ne sont pas à copier, mais ils comportent des éléments et des pratiques à fort ancrage ecclésiales qui répondent aux besoins spirituels changeants et permettent de réfléchir à des formes d’Églises en adéquation avec le monde contemporain », ajoute le théologien. Par exemple, « les courants charismatiques jouent sur l’émotion », « les fresh expressions misent sur la rencontre spontanée », « les méga-églises offrent de l’événementiel » et « les Églises émergentes cherchent à développer des formes liturgiques novatrices ».

Faire émerger de nouvelles idées
Chacun de ces mouvements sera abordé par le biais d’une vidéo de présentation qui permettra d’identifier les intuitions créatives du modèle en question. Puis, Jean-Christophe Emery accompagné du pasteur Simon Weber proposera une conférence sur la thématique. Dans un troisième temps, l’ensemble du groupe cherchera les aspects qui pourraient concrètement être utilisés dans leurs propres environnements religieux. « Il s’agit d’une formation assez spécifique destinée à un public d’Église, ministres ou laïcs, qui souhaite travailler la créativité ecclésiale », précise le directeur de Cèdres formation.
Source : protestinfo – novembre 2017

En bref

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse