« Dieu, maître de l’Histoire, conduit l’histoire des hommes »

Le diocèse de Paris organise, en octobre, un pèlerinage à Fatima (Portugal), afin de célébrer le centenaire des apparitions mariales aux trois petits bergers. Comment expliquer l’importance de Fatima dans l’histoire de l’Église ? Réponses du P. Hervé Soubias, directeur diocésain des pèlerinages.

Paris Notre-Dame – Quelle est la place de Fatima dans l’histoire des apparitions mariales ?

P. Hervé Soubias – Fatima a une importance particulière, car les messages délivrés par la Vierge aux trois petits bergers ne concernaient pas seulement la vie spirituelle, mais également l’avenir du monde. La Vierge est apparue dans un contexte historique et politique extrêmement troublé. En mai 1917, nous sommes en pleine guerre mondiale et à l’aube de la révolution russe d’Octobre. Et Marie demande précisément que les chrétiens prient pour la conversion de la Russie. Cela montre bien qu’il y a un lien évident avec l’histoire du XXe siècle, et que Dieu, maître de l’Histoire, conduit l’histoire des hommes.

P. N.-D. – Pourquoi est-il important de le rappeler aujourd’hui ?

H. S. – Dans un monde qui a de plus en plus tendance à fonctionner selon des perspectives purement mondaines, il est essentiel de rappeler que Dieu est le maître du temps et de l’histoire, et que Jésus est l’alpha et l’oméga. Car il est évident que les évènements qui marquent l’histoire ne sont pas étrangers à la manière dont avance ou recule le Royaume de Dieu sur Terre. Le message de la Vierge à Fatima implique pour nous, chrétiens, un chemin de conversion et un certain regard sur le monde.

P. N.-D. – Vous venez d’être nommé directeur des pèlerinages diocésains. Quels fruits espérer pour ceux qui font la démarche de partir en pèlerinage ?

H. S. – Pour tirer des fruits d’un pèlerinage il faut d’abord le vivre en pèlerin, c’est-à-dire avec le désir de recevoir quelque chose. Pour cela, il faut partir pauvre afin d’avoir le cœur ouvert à ce que Dieu veut nous donner. Et la particularité d’un pèlerinage marial, c’est que cette démarche passe par l’intercession de la Vierge Marie. À Fatima, nous mettrons nos pas dans ceux des petits voyants qui, les premiers, ont bénéficié de cette intercession. Et également dans les pas des millions de pèlerins qui, depuis un siècle, se sont rendus à Fatima. Il est important aussi de noter qu’un pèlerinage est une expérience d’Église, durant laquelle nous cheminons ensemble. C’est une forme d’expérience de vie communautaire, avec ses difficultés et ses grâces.

Priscilia de Selve

Infos pratiques
Dates : du mardi 24 octobre au vendredi 27 octobre 2017.
Places : 50.
Informations et inscription :
01 45 55 47 52 (Catherine) ;
bipelparis@bipel.com ;
www.bipel.com/accueil/pelerinages/organises-par-les-dioceses/547-2206/pelerinage-a-fatima

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse