Mai - L’Annonciation à Marie

Avec Marie écoutons et accueillons la Parole de Dieu ! L’Annonciation expliquée aux enfants de 3 à 7 ans.

Le 25 mars tombe pendant le jour des Rameaux. Dans ce cas là, la fête de l’Annonciation est reportée au 9 avril, le lundi qui suit la semaine de Pâques.

Le peuple de Dieu a attendu plusieurs siècles pour que se réalise ce que Dieu lui avait promis : la venue d’un Sauveur pour le délivrer du péché et du malheur.
Cette attente s’est réalisée par la venue de Jésus, Fils de Dieu fait homme, il y a environ 2000 ans. Marie, en disant Oui au projet de Dieu d’être la maman de Jésus a permis que ce projet se réalise.

Certains éléments pourront être repris pour les enfants de l’âge du catéchisme.
Tous les éléments à télécharger dont le déroulé de la célébration se trouvent en bas de cette page.


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 1, 26-38
Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L’Ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin.
Marie dit à l’Ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je suis vierge ? »
L’Ange lui répondit : «  L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu’Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait ‘la femme stérile’. Car rien n’est impossible à Dieu.  » Marie dit alors : «  Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe selon ta parole. » Alors l’Ange la quitta.

L’épisode de l’Annonciation se situe au début de l’évangile de Luc après l’Annonce faite à Zacharie (Lc 1, 5-25). L’ange du Seigneur annonce à Zacharie que sa femme Élisabeth, qui est stérile, lui donnera un fils à qui il donnera le nom de Jean. C’est le futur Jean Baptiste.

Avec l’Annonciation, Dieu se fait homme en son Fils Jésus.
La venue de Jésus, le Messie, n’est pas un événement isolé dans l’histoire, elle est un accomplissement de toute l’histoire antérieure, l’Alliance de Dieu avec son peuple.

La figure du roi David (environ 1000 ans avant J.C.) annonce déjà celle du Messie. Dans le deuxième livre de Samuel, le roi David veut construire une maison pour l’arche de Dieu qui habite sous la tente.
Mais les pensées de Dieu ne sont pas celles des hommes. Le prophète Nathan, s’adresse ainsi à David de la part de Dieu : «  Le Seigneur te fait savoir qu’il te fera lui-même une maison. Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours. » (II S 7, 11 et 16)
Il y a un début d’accomplissement de la promesse pendant quatre siècles, jusqu’à la chute de Jérusalem (environ VI° siècle avant J.C.).
Mais aucun descendant de David ne remonta sur le trône après le retour d’exil.
Qu’est devenue la promesse de Dieu ?
Le peuple juif sait que Dieu est fidèle et son espérance ne faiblit pas.
Avec l’Annonciation, c’est la promesse qui s’accomplit.


Quelques éclairages sur le texte :
« L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph. Et le nom de la jeune fille était Marie. » (Luc 1, 26-27)
Dans la première phrase du récit de l’Annonciation Marie est nommée en dernier.
Ce qui précède est riche d’enseignement :
- L’ange Gabriel :
L’ange est un messager de Dieu. Gabriel signifie « Dieu est ma force ». Il apparaît trois fois dans la Bible.

  • Dans l’Ancien Testament, l’ange Gabriel a été envoyé par Dieu au prophète Daniel, contemporain des persécutions du II° siècle. Il aide Daniel à interpréter ses visions. Il révèle qu’un temps a été fixé « pour faire cesser la perversité et mettre un terme au péché, pour absoudre la faute et amener la justice éternelle, pour sceller vision et prophète et pour oindre un Saint des Saints.  » (Daniel 9, 24)
  • Dans le Nouveau Testament, pour l’Annonce faite à Zacharie (Lc 1, 19).
  • Pour l’Annonciation.
    Gabriel n’est donc pas un banal commissionnaire.


- La Galilée :
Cette région, proche du lac de Tibériade, est appelée aussi mer de Galilée.
Elle est sous domination romaine. La population est assez mélangée avec des Juifs et des païens. Elle est aussi appelée « Carrefour de nations »( Mt 4, 15).
- Nazareth :
Ce lieu n’est pas nommé dans l’Ancien Testament.
Dieu s’incarne dans un lieu précis, humblement, comme un inconnu.
- Un homme de la maison de David appelé Joseph :
Le nom de « l’homme » est important car l’univers biblique est un monde de personnes, de visages, de noms.
L’appartenance de Joseph à la famille de David est essentielle pour que Jésus soit bien celui en qui s’accomplit la promesse faite à David.

« Je te salue, Comblée-de-grâce, » (Lc 1, 28)
Les mots de l’ange pour saluer Marie montrent qu’elle tient une place exceptionnelle dans l’œuvre de Dieu. Le Seigneur est présent en elle par la grâce dont elle est comblée.

La grâce est surabondance de l’amour de Dieu qu’il vient nous transmettre. Elle permet de mette en œuvre la charité qui donne à l’homme d’aimer comme Dieu. Cette grâce pardonne, purifie, éclaire, console, rend fort, …
Marie est tout aimée de Dieu, elle reçoit tout ce qui caractérise Dieu.

Dieu donne à chacun les grâces nécessaires pour vivre la mission de témoin à laquelle il est appelé.
Personne ne manque de ce qui est nécessaire pour ressembler à Dieu.
Ce qui donné à l’un n’enlève rien à ce qui est donné à chacun.
L’élection, le choix, c’est toujours par amour « Si le Seigneur s’est attaché à vous et s’il vous a choisi… c’est que le Seigneur vous aime.  » Dt 7, 7-8
Le Seigneur nous aime pour les autres et non au lieu des autres.
Comment je reçois et comment se traduit ce don d’amour de Dieu dans la vie de tous les jours ?
Exemple de mise en scène
«  Le Seigneur est avec toi » : (Lc 1, 28)
Dieu promet présence et assistance. Dieu est toujours fidèle.
A la messe nous retrouvons cette promesse que le prêtre prononce à différents moments dont au début de la prière eucharistique : « Le seigneur soit avec vous ».
Suis-je conscient de cette promesse ?

« A cette parole, elle fut toute bouleversée » (Lc 1 29) « Sois sans crainte, Marie » (Luc 1, 30)
Marie est bouleversée car Dieu lui parle. Ce mot indique qu’il s’agit d’une rencontre avec Dieu.
La présence du mot crainte signifie aussi la rencontre avec Dieu.
Dieu est le Tout-Autre qui se fait proche. Il y a une distance qui occasionne une crainte, un trouble.
Où se situe notre crainte de Dieu ? Est-elle de l’ordre filial ou de la présence de quelqu’un qui me juge ?

« Le Seigneur lui donnera le trône de David son père ; il règnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » (Lc 1, 32-33)
Cette phrase donne toute la mesure de la royauté donnée à celui qui va naître, le Fils du Très Haut.
Nous retrouvons la notion du règne de Dieu dans la prière du Notre Père : « Que ton règne vienne,…sur la terre comme au ciel.  »

« Comment cela va-t-il se faire puisque je suis vierge ? » (Lc 1 34)
On trouve aussi comme traduction ‘Je ne connais pas d’homme’.
Cette question souligne que Marie saisit combien cette naissance n’est pas à mesure humaine.
L’intervention de Dieu est incontournable.
C’est bien différent de l’homme qui se fait par lui-même.
Est-ce que je m’appuie sur Dieu en croyant en son action ou bien est-ce que je ne compte que sur mes propres forces ?

« L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te prendra sous son ombre. » (Lc 1, 35)
L’ombre c’est aussi la Nuée, symbole de la présence de Dieu.( Exode 40, 34 ; récit de la Transfiguration Mt 17, 1-9 ; Mc 9, 2-10 ; Lc 9, 28-36)
A la fois lumineuse et ombre, le côté sensible et immatériel de la nuée oriente vers Dieu.

« Il sera appelé Fils de Dieu » (Lc 1, 35)
Par ce terme se combine la double nature du Christ : divine et humaine.

« Et voici qu’Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse…Car rien n’est impossible à Dieu. » (Lc 1, 36-37)
Il arrive que Dieu donne des signes pour croire, c’est-à-dire qui aident à croire.
Marie questionne pour apprendre dans la foi.
Puis, elle exploite le signe. Elle rencontre sa cousine Elisabeth qui s’écrie d’une voix forte : « Comment ai-je le bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ;  » (Luc 1, 43).
Cette parole fait écho du message de l’ange dans le cœur de Marie.
Alors Marie rend grâce par le chant du Magnificat.
Dieu est créateur et sauveur. Il fait advenir ce qui est bon.
De tout mal il peut tirer du bien.

« Voici la servante du Seigneur  » (Lc 1, 38)
Servante est un mot positif qui est différent d’esclavage, de servitude.
Le mot servante doit être pris dans le sens de l’Alliance.
C’est quitter la servitude pour entrer au service en toute liberté.
Le service n’est ni esclavage ni servitude
Servir en présence du Seigneur est le rôle des baptisés.
Au cours de la prière eucharistique N°2, après l’anamnèse, le prêtre prie ainsi : « Nous te rendons grâce, car tu nous as choisi pour servir en ta présence. »
On peut aussi être au service de la paix, être au service d’une grande cause…
Marie est au service de l’Alliance, du dessein de Dieu.
Et moi, qui est-ce que je sers ? Qu’est-ce que je sers ?

« Que tout se passe pour moi selon ta parole. » (Lc 1, 38)
Marie signifie ainsi sa réponse et son adhésion au projet de Dieu.
Elle demande à Dieu d’achever en elle ce qu’Il a commencé.
Marie va être accompagnée par Dieu tout au long de sa vie, comme Il accompagne chacun de nous.
Nous avons chaque jour à répondre oui à l’appel de Dieu et à accueillir les grâces qu’il nous donne.
Dieu nous engendre tous les jours.

Conclusion
L’Annonciation est la proclamation de la Bonne Nouvelle.
Fidèle à sa promesse, Dieu vient partager notre condition humaine pour nous apprendre à aimer et nous sauver de la mort et du péché.
Marie engendre son fils Jésus dont le père n’est autre que Dieu lui-même !
C’est si grand !

Par son OUI Marie, la servante du Seigneur, nous entraîne à dire notre propre oui au Seigneur.
Elle nous ouvre un chemin.

Mère de Jésus et mère de l’Église, Marie devient au pied de la croix, par la parole du Christ à sa mère « Femme, voici ton fils. » et au disciple «  Voici ta mère. » ( Jn 19, 26-27) notre mère à tous.
Elle nous apprend à dire ‘s’il te plait’, ‘merci’, ‘dire ‘oui’ à Dieu qui nous aime comme une maman à son enfant.
De même que notre maman nous montre le chemin, nous présente avec fierté à son entourage, Marie nous montre le chemin qui va à Dieu, elle nous présente à Dieu comme son enfant chéri dont il faut prendre soin. Elle incarne l’amour de Dieu pour nous.
Elle est notre mère chérie qui intercède pour nous pour que nous soyons comblés de grâce.
En 1830 lorsque Marie apparaît à Catherine Labouré rue du Bac à Paris n’a-t-elle pas demandé : «  Venez au pied de cet autel. Là les grâces seront répandues sur toutes les personnes qui les demanderont avec confiance et ferveur.  » ? (En savoir plus sur Catherine Labouré)

N’oublions pas de faire appel à Marie notre mère. Elle saura prendre soin de nous et nous conduire à son Fils pour nous apprendre, nous aussi, à servir avec joie le Seigneur.


Exemples de mise en œuvre de l’expérience des contenants de toutes les tailles :


Voir les explications dans la proposition de déroulé de célébration ci-dessous.


Éléments à télécharger :

PDF - 406.5 ko
Célébrer avec l’Evangile de l’Annociation : proposition de déroulé

Je vous salue Marie enluminé

PDF - 973.6 ko
Je vous salue Marie en couleur
PDF - 383.7 ko
Je vous salue Marie à colorier

Tout pour le décor en 3d ou en panneau :

Un fond de panneau tout fait

PDF - 1.6 Mo
Paysage pour panneau

Des murs de maisons à coller sur un fond vert ou jaune pour faire votre propre panneau

PDF - 482.4 ko
Murs pour confectionner un panneau
PDF - 516.3 ko
Murs pour confectionner un panneau
PDF - 497.1 ko
Murs pour confectionner un panneau

- La fiche technique de montage

PDF - 352.4 ko
La fiche technique de montage

- L’ange Gabriel et Marie

PDF - 39.8 ko
L’ange Gabriel et Marie en couleur
PDF - 49.9 ko
L’ange Gabriel et Marie à colorier
PDF - 539.7 ko
L’ange Gabriel et Marie de dos en couleur
PDF - 286 ko
L’ange Gabriel et Marie de dos à colorier

- Les montagnes et les collines

PDF - 255.4 ko
Montagnes à colorier
PDF - 1.3 Mo
Montagnes en couleur (verso)
PDF - 1.3 Mo
Montagnes en couleur (recto)
PDF - 218 ko
Les collines à colorier
PDF - 1.1 Mo
Les collines en couleur (recto)
PDF - 1.1 Mo
Les collines en couleur (verso)

- Les herbes

PDF - 138.7 ko
Herbe à colorier
PDF - 35.5 ko
Planche d’herbes vert jaune
PDF - 35.5 ko
Planche d’herbes marron rouge
PDF - 158.9 ko
Herbes en couleur marron rouge (recto)
PDF - 160.5 ko
Herbes en couleur marron rouge (verso)
PDF - 163.8 ko
Herbes en couleur (recto)
PDF - 162.2 ko
Herbes en couleur (verso)
PDF - 157.1 ko
Herbes en couleur vert jaune (recto)
PDF - 153.2 ko
Herbes en couleur vert jaune (verso)
PDF - 146.2 ko
Herbes en couleur vert (recto)
PDF - 144.7 ko
Herbes en couleur vert (verso)

- Les arbres

PDF - 305.2 ko
Arbre en couleur recto
PDF - 314.4 ko
Arbre en couleur verso
PDF - 930.1 ko
Arbre feuillu en couleur (recto)
PDF - 924.9 ko
Arbre feuillu en couleur (verso)
PDF - 926.6 ko
Arbre feuillu en couleur vert jaune (recto)
PDF - 912.3 ko
Arbre feuillu en couleur vert jaune (verso)
PDF - 317.9 ko
Arbre feuillu à colorier
PDF - 162.6 ko
Arbre à colorier
PDF - 186.6 ko
Cyprès en couleur (recto)
PDF - 186.2 ko
Cyprès en couleur (verso)
PDF - 460.4 ko
Cyprès en couleur feutre (verso)
PDF - 459.5 ko
Cyprès en couleur feutre (recto)
PDF - 97.2 ko
Cyprès à colorier
PDF - 647.6 ko
Palmier en couleur vive recto
PDF - 651.4 ko
Palmier en couleur vive verso
PDF - 142.9 ko
Palmier à colorier
PDF - 97.2 ko
Cyprès à colorier
PDF - 232.3 ko
Palmier en couleur recto
PDF - 228.8 ko
Palmier en couleur verso
PDF - 710.5 ko
Olivier en couleur (recto)
PDF - 687.8 ko
Olivier en couleur (verso)
PDF - 298.8 ko
Olivier à colorier

Objet mémoire :

PDF - 466.1 ko
Objet mémoire en couleur : l’Annonciation s’ouvre sur la crèche
PDF - 472.1 ko
Objet mémoire à colorier : l’Annonciation s’ouvre sur la crèche

© Dessins Catherine Ansaldo - Tous droits réservés.

Chant gestué : Voudrais-tu Marie ?

PDF - 352.6 ko
Chant gestué : Voudrais-tu Marie ?

Séances et activités pour toute l’année

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse