Dossier – Migrants et réfugiés : « Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer »

Paris Notre-Dame du 18 janvier 2018

Culture : Les conférences de Carême par Fabrice Hadjadj • N.-D. de la Croix inaugure un café associatif

Décryptage : Le chapelet, une prière résolument contemporaine
Y a-t-il encore un sens à prier le chapelet à l’ère du numérique et d’internet ? Cette prière, née au Moyen-Âge, est-elle adaptée au monde contemporain ? Réponse avec Sr Marie-Aimée Manchon, membre des Fraternités monastiques de Jérusalem, qui présente, le 25 janvier, une conférence sur ce thème au Collège des Bernardins.

La semaine de l’Archevêque : Devenir disciple-missionnaire
Extraits de l’homélie de Mgr Michel Aupetit, le dimanche 14 janvier 2018, en la cathédrale Notre-Dame de Paris (4e).

Interview : « L’évangélisation au secours de la culture »
Le philosophe et écrivain catholique Fabrice Hadjadj, dirigera cette année les conférences de Carême à Notre-Dame de Paris (4e). Un cycle intitulé La culture, un défi pour l’évangélisation, qui clôturera trois années de réflexion sur ce sujet. Explications.

Reportage : Le campus Molitor ouvre ses portes
Inauguré le 12 janvier, le nouveau campus Molitor, créé à l’instigation de l’établissement Passy Saint-Honoré (16e), va mêler étudiants et jeunes entrepreneurs travaillant dans le domaine des nouvelles technologies.

Reportage : Notre-Dame de la Croix inaugure un café associatif
Le 20 janvier prochain, Mgr Denis Jachiet bénira le nouveau café associatif « Chez moi » de la paroisse N.-D. de la Croix dans le quartier Ménilmontant (20e). Reportage.

Enquête : Illuminer leur trottoir
Plusieurs dizaines de bénévoles de l’association Aux captifs, la libération sillonnent, toutes les semaines, les rues de Paris pour aller à la rencontre des personnes prostituées. Et si vous vous y mettiez ?

Dossier – Migrants et réfugiés : « Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer »

« Tout immigré qui frappe à notre porte est une occasion de rencontre avec Jésus Christ », rappelait le pape François dans son message pour la 104e Journée mondiale du migrant et du réfugié. Si beaucoup de catholiques n’hésitent pas à s’engager, certains sont encore réticents à accueillir ceux qui frappent à nos portes, craignant l’appel d’air qui pourrait en résulter. Quelle est la réalité de la situation à Paris ? Et comment les paroisses et les fidèles répondent-ils à ces enjeux ? Autant de questions auxquelles ce dossier tente d’apporter un début de réponse. Très simplement.

« Ce peut être une chance formidable pour nous, chrétiens »
C’est un sujet à l’origine de profondes crispations au sein de la société civile et de l’Église. Faut-il accueillir tous les migrants qui atteignent notre terre ? Ne sont-ils pas un danger pour notre civilisation ? Annoncent-ils la fin de nos valeurs chrétiennes ? Ces questions, le pape François les balaie d’un seul geste. Plus que de les accueillir, il demande aux fidèles de « protéger » les exilés, de les « promouvoir » et de les « intégrer ». Comment pouvons-nous lui répondre, ici, à Paris ? Brigitte Staub, déléguée diocésaine à la Pastorale des migrants du Vicariat pour la solidarité, et le P. Yves-Marie Clochard-Bossuet, curé de N.-D. des Foyers (19e), apportent des éléments de réflexion.

Jean : « La première chose dont un réfugié a besoin, c’est d’un logement. »
Chef d’entreprise, Jean, 47 ans, a fui son pays, la Syrie, avec sa mère et sa sœur. Arrivé en juin à Paris, il a pu bénéficier de la solidarité de la communauté catholique pour trouver un logement.

Frédéric : J’étais un étranger et vous m’avez accueilli
Frédéric est directeur pédagogique de l’Institut du Marais Charlemagne Pollès (10e), un établissement scolaire indépendant qui, depuis la rentrée, accueille sept jeunes migrants. Une expérience dont il témoigne volontiers.

« L’accueil des migrants fédère »
Depuis l’appel du pape aux paroisses européennes, en septembre 2015, pour qu’elles accueillent, chacune, une famille de migrants, un réseau de proximité s’est constitué dans le 13e arrondissement, entre quatre paroisses et trois associations du quartier.

Être primo-arrivant, rue de Tanger
À N.-D. des Foyers (19e), une centaine de migrants sont accueillis chaque semaine par l’association Solidarité Notre-Dame de Tanger. Souvent, ils échouent à la porte de La Chapelle, après avoir franchi la frontière à Vintimille (Italie).

Des pistes pour agir : « Est-ce qu’on accepte d’être dérangé ? »
Samedi 13 janvier, les membres des conseils pastoraux du diocèse de Paris se sont réunis autour de l’archevêque, Mgr Michel Aupetit, pour une matinée de réflexion autour de l’accueil des migrants et des réfugiés. Extraits et outils.

S’abonner en ligne à Paris Notre-Dame.

Sommaires

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse