Enjeu des lois bioéthiques

" Entrer en bioéthique, c’est pénétrer dans un monde nouveau. Non parce qu’elle serait une série d’avancées technologiques devenues soudainement prodigieuses, mais en raison du pouvoir inédit que nous avons acquis… Nous avons mis la main sur le tout début de la vie humaine, nous savons la susciter au gré de nos techniques, nous pensons pouvoir la produire mieux que ne font les corps sexués de l’homme et de la femme en leur intime union… Nous sommes en train d’acquérir ce pouvoir hors norme : produire par nous-mêmes l’être humain rêvé…

L’irruption du nouveau pouvoir technologique sur la vie humaine suscite de nouvelles relations entre les personnes, entre le patient et le soignant, mais aussi avec soi-même et avec la nature. Il impose un choix : " Quel monde voulons-nous pour demain ? " Voulons-nous un monde où le droit se laisse construire par les désirs subjectifs et les libertés individuelles ? Un monde où l’usage de chaque technique biomédicale est simplement encadré dans le but de satisfaire le mieux possible ces désirs et ces libertés ? Ou bien voulons-nous un monde dans lequel la notion de personne avec son étonnante dignité guide l’élaboration du droit pour que nous vivions ensemble le moins mal possible dans un juste et raisonnable usage des techniques médicales ? "

Mgr Pierre d’Ornellas

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse