L’Église
Catholique
À Paris

Envoyés vers les périphéries

« Notre rôle pendant ce temps de mission sera bien de sortir rejoindre l’homme, la femme, le jeune qui vit au seuil de l’Église ou loin d’elle, qui rode à ses frontières, sans oser entrer. » Chronique audio de Mgr Bruno Lefevre Pontalis.

Envoyés vers les périphéries

« Notre rôle pendant ce temps de mission sera bien de sortir rejoindre l’homme, la femme, le jeune qui vit au seuil de l’Église ou loin d’elle, qui rode à ses frontières, sans oser entrer. » Chronique audio de Mgr Bruno Lefevre Pontalis.

Le Pape François ne cesse de nous inviter à être une Église qui n’a pas peur de sortir, d’aller de l’intérieur vers l’extérieur jusqu’aux plus lointaines périphéries où se trouvent les hommes et les femmes de ce temps. L’Église est bien, depuis la Pentecôte, envoyée vers les Nations.

Notre rôle pendant ce temps de mission sera bien de sortir rejoindre l’homme, la femme, le jeune qui vit au seuil de l’Église ou loin d’elle, qui rode à ses frontières, sans oser entrer. L’homme de la périphérie lointaine, l’homme qui doute, hésite, tâtonne dans la nuit mais qui attend, désire un vague quelque chose qui est en fait quelqu’un. Il nous faut le rejoindre extra muros, dans sa quête la plus profonde et la plus intérieure.

Mais attention : se porter aux frontières sans jamais s’éloigner du cœur mais au contraire, en portant le cœur en soi pour l’offrir aux autres. Nous sortirons aussi vers tant d’hommes et de femmes qui se croient comblés sans Dieu, qui pour eux est même devenu superflu et encombrant. Tant de nos contemporains vivent comme si Dieu n’était jamais venu sur terre. Nous sortirons vers les plus lointains, les plus distants, vers l’Église hors les murs où, nous le croyons, l’Esprit Saint agit aussi incognito.

Notre mission sera peut-être de repérer sa présence, de dévoiler son visage, de faire passer le Royaume du clandestin au clair matin, de briser les murs entre ceux qui vivent les béatitudes sans le bonheur d’en connaitre la source. Nous serons aux périphéries, présence de l’Église pour ceux qui jamais ne viennent à l’Église.

N’ayons pas honte de prier en leur nom, là où ils passent, vivent, souffrent, attendent et cherchent à aimer. Sans agresser qui que ce soit, mais en attirant : par la Parole proclamée, la joie partagée, l’écoute attentive, la beauté chantée. Voilà bien notre mission en ces quelques semaines.

Chronique “Être témoin de l’Évangile” de Mgr Bruno Lefevre Pontalis

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse