L’Église
Catholique
À Paris

Eric, 29 ans : « Je me suis mis à prier et à remercier Dieu »

Marié et bientôt papa, Eric est urbaniste. Paroissien de St-Jean-Baptiste de Grenelle, il a entrepris une démarche de catéchuménat et sera baptisé lors de la prochaine vigile pascale.

« Je suis né dans une famille athée. Pourtant, à l’âge de 21 ans, mon frère aîné a demandé le baptême. Il est venu se confier à moi. J’ai accueilli sa confidence et l’ai même encouragé dans sa démarche ! Mais à la maison, on ne pouvait pas en parler, le sujet était tabou. Peu après, il a décidé d’entrer au séminaire… J’ai commencé à me poser sérieusement des questions, j’étais intrigué. Un autre événement a marqué ma jeunesse : la mort de ma grand-mère paternelle à laquelle j’étais très attaché. Mon père n’a pas voulu qu’elle soit enterrée religieusement. J’ai été choqué car elle était baptisée et pratiquante. Je suis alors entré pour la première fois dans une église, pour une autre raison que le tourisme, puis j’y suis allé régulièrement. Je ne sais ce qui m’y attirait, j’y cherchais quelque chose. J’ai eu la chance de rencontrer des paroissiens qui m’ont proposé de prier pour ma grand-mère. Quel réconfort ! Je me suis mis aussi à prier et à remercier Dieu pour ce qu’elle m’avait transmis : une vie simple mais belle.

Puis, un jour, j’ai rencontré Marie-Françoise, une jeune femme catholique pratiquante, qui allait devenir mon épouse. Je me suis remis à prier, cette fois pour que le Seigneur permette une relation entre nous deux. Marie-Françoise m’a entraîné à la messe, c’était une première pour moi ! J’ai aimé les chants, la beauté de la liturgie. J’ai pris l’habitude de l’accompagner tous les dimanches. J’en sortais toujours plus heureux qu’en y entrant. Je continuais cependant à m’interroger, à douter, à lire des livres, j’avais soif de comprendre. Nous avons décidé de nous marier. Parallèlement à la préparation au mariage, j’ai fait mon entrée en catéchuménat. Le soutien de mon curé, le P. Géniteau, a été fondamental. Quand je lis la Bible, je sens qu’il se passe quelque chose en moi et aujourd’hui, je cherche encore mais arrive à me dire que je suis un peu plus digne d’être baptisé. »

Extrait du journal Paris Notre-Dame du 5 décembre 2013.

Une réponse à l’appel

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse