François de Harlay de Champvallon

(1671-1695)

Né le 14 août 1625 à Paris, mort le 6 août 1695, à Conflans, inhumé à Notre-Dame de Paris.

Il avait la confiance de Louis XIV auprès duquel il joua le rôle d’un véritable ministre des affaires ecclésiastiques. C’est lui qui maria secrètement le roi à Madame de Maintenon.

Dès 1660, il avait obtenu la pré­sidence de l’Assemblée du Clergé, qu’il présida aussi en 1685, 1690, 1693 et 1695.

Gallican, il s’opposa vigoureusement au Saint-Siège, combattit les jan­sénistes, il eut sans doute sa part dans la révocation de l’Édit de Nantes ; il organisa aussitôt l’envoi de missionnaires dans les régions protestantes.

Grand seigneur, courtisan, mondain et cynique, ses mœurs et son train de vie n’étaient pas ceux d’un pasteur évangélique et, ajoutés à sa volonté de diriger l’Église de France, lui valurent inimitiés et oppositions (Bossuet, Fénelon...). On louait cependant son éloquence, la noblesse de ses manières, l’orthodoxie de sa doc­trine.

Il fut élu à l’Académie française le 3 février 1671.

Il mourut vic­time d’une attaque dans sa maison de Conflans, sans le secours ni d’un méde­cin, ni d’un prêtre.

Chronologie des archevêques

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse