Georges Darboy

(1863-1871)

Né le 16 janvier 1813 à Faÿt-Billot (Haute-Marne), fusillé le 24 mai 1871, à Paris. Son corps fut retrouvé le 28 mai dans la fosse commune du Père-Lachaise. Il fut inhumé à Notre-Dame de Paris.

Prélat actif, pieux et régulier, il était apprécié de Napoléon III, dont il fut le grand aumônier.

De tendance gallicane au Ier concile du Vatican, il fit partie de la minorité opposée à l’infaillibilité pontificale, mais il se soumit avec loyauté le 2 mars 1871.

Il demeura dans son diocèse pendant l’avancée des troupes allemandes, puis il vécut la Commune et le siège de Paris au milieu de ses diocésains.

Arrêté par ordre de la Commune, détenu en otage à la prison de Mazas, il fut fusillé à la Roquette.

Chronologie des archevêques

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse