L’Église
Catholique
À Paris

GRAND ORGUE TRINITÉ MESSIAEN

CONCERT GRAND ORGUE TRINITÉ MESSIAEN AUX DEUX ORGUES DE L’ÉGLISE DE LA TRINITÉ À PARIS

Infos
16 juin à 16h

Église de La Trinité 3 rue de La Trinité 75009 Paris

CONCERT GRAND ORGUE TRINITÉ MESSIAEN

AUX DEUX ORGUES DE L’ÉGLISE DE LA TRINITÉ À PARIS

Le dimanche 16 juin 2019 à 16h00

Carolyn Shuster Fournier, grand orgue

Avec la participation de Yuri Koshita, orgue de chœur

Olivier Messiaen au sein du quartier de la Nouvelle Athènes

EUGÈNE GIGOUT, 1844-1925

Grand Chœur dialogué

(Six Pièces, 1881, à deux orgues)

CAMILLE SAINT-SAËNS, 1835-1921

Fantaisie en mi bémol majeur, 1857

JOHANN SEBASTIAN BACH, 1685-1750

Choral : « Kommst du nun, Jesu, vom Himmel herunter », BWV 650

(« Tu viens maintenant du Ciel, ô Jésus. »)

FRANZ LISZT, 1811-1886

Prélude et fugue sur B.A.C.H., 1855/1870

LOUIS JAMES ALFRED LEFÉBURE-WÉLY, 1817-1869

Récit de Hautbois

(Meditationes religiosas, opus 122, n° 3, 1858)

LÉON BOËLLMANN, 1862-1897

Suite gothique, opus 25, 1895, à deux orgues

L’Introduction-Choral

Menuet gothique

Prière à Notre-Dame

Toccata

MARCEL FOURNIER, 1899-1963

Cloches, 1949-1950, à deux orgues

OLIVIER MESSIAEN, 1908-1992

Transports de joie d’une âme devant la gloire du Christ qui est la sienne

de L’Ascension, 1933

(« Rendons grâce à Dieu le Père, qui nous a rendus dignes d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière,…

nous a ressuscités et fait asseoir dans les cieux, en Jésus-Christ. »)

(Saint Paul, épîtres aux Colossiens I, 12 et aux Éphésiens 11, 6)

Notes

Le concert de cet après-midi permet d’entendre les deux orgues de l’église de la Sainte Trinité : l’orgue de chœur Aristide Cavaillé-Coll (1867) et le grand orgue Aristide Cavaillé-Coll (1869)/Merklin-Gutschenritter (1901)/Pleyel-Cavaillé-Coll (1934)/Beuchet-Debierre (1967).

Notre promenade musicale dans le quartier de la Nouvelles Athènes débute avec des œuvres d’Eugène Gigout et Camille Saint-Saëns, qui professaient à l’École de musique classique et religieuse, installée en 1853 rue Neuve-Fontaine-Saint-Georges, aujourd’hui rue Fromentin. Le choral de J. S. Bach nous rappelle que l’église allemande se trouve au 25, rue Blanche et que le premier titulaire du grand orgue, Alexis Chauvet, fut membre de la Bach Gesellschaft. Franz Liszt, pianiste virtuose d’origine hongroise, reconnu comme « l’abbé Liszt » lors de sa prise de tonsure en 1865 et comme « François Liszt » dès sa naturalisation française, connaissait bien notre quartier. Son Prélude et fugue sur B.A.C.H. rend hommage au plus grand maître germanique de tous les temps : Jean Sébastien Bach.

Louis-James Alfred Lefébure-Wély, organiste officiel du Second Empire, excellait dans l’art du bel canto à l’orgue. Organiste à Saint-Roch, à la Madeleine et à Saint-Sulpice, il fut témoin au mariage d’Aristide Cavaillé-Coll et d’Adèle Blanc, le 4 février 1854, qui eût lieu dans la deuxième Chapelle de la Sainte Trinité, sis 12, rue de Clichy. Léon Boëllmann fut l’élève de son oncle Eugène Gigout à l’école Niedermeyer. La douce saveur de sa Prière à Notre-Dame de sa Suite gothique nous touche profondément, surtout suite à l’incendie récent qui a ravagé notre cathédrale Notre-Dame.

Pendant la restauration actuelle de notre clocher, Les Cloches de Marcel Fournier, jadis maître de chapelle à l’église Saint-Paterne d’Orléans, nous rappellent la plus petite de nos quatre cloches, dite « cloche de l’Angelus », placée dans le petit clocher latéral, côté rue Morlot.

Notre concert se termine avec le Transport de joie d’une âme devant la gloire du Christ qui est la sienne, troisième mouvement de L’Ascension d’Olivier Messiaen, titulaire du grand orgue de 1931 à 1992\. Ses accords staccatos et ses passages quasi-toccata virtuoses sont d’un style improvisé.

Je dédie ce concert à Henri Laureau et à Samuel Brioude, nés en 2019\. Henri, fils de Natsumi et Benoît Laureau, est né à Tokyo le 1er mars ; son père a grandi dans le quartier de la Nouvelle Athènes et ses grands-parents, Simone et Olivier Laureau, sont paroissiens à La Trinité. Samuel, fils de Marie et Sébastien Brioude, est né à Fontainebleau le jeudi 18 avril, au moment où son grand-père, Loïc Mallié, tenait les grandes orgues à la messe solennelle de la Sainte-Cène le Jeudi Saint à La Trinité.

– Carolyn Shuster Fournier, titulaire de l’orgue de chœur

YURI KOSHITA

Après des études à l’université de Kunitachi, elle vient en France pour étudier le piano auprès deGermaine Mounier, Erik Berchot et Pavlos Yallourakis, et la musique de chambre avec Chantal de Buchy et Nina Patarcec à l’École Normale de Musique de Paris. Lauréate du diplôme concertiste en musique de chambre et du diplôme supérieur d’enseignement au piano, elle donne des concerts de piano à Paris. Dès sa conversion au catholicisme en 2011, elle étudie l’orgue avec Françoise Levéchin, avec Paul Goussot au CRR Rueil-Malmaison et actuellement avec Philippe Brandeis au CRR Cergy. Elle fait des remplacements et donne des concerts d’orgue dans des églises prestigieuses parisiennes.

Entrée libre

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse