Grecques-catholiques et gréco-catholiques

Nous regardons les communautés catholiques en Grèce, en les distinguant des ‘greco-catholiques’.

Le catholicisme compte environ 200 000 fidèles en Grèce, en majorité des immigrants, mais on compte parmi eux environ 50 000 Grecs de souche. La plupart des catholiques grecs appartiennent à l’Église de rite latin mais une petite portion sont membres de l’Église grecque-catholique hellène, également catholique mais de rite byzantin.

Les 50 000 Grecs, habitant majoritairement les Îles Cyclades, sont les descendants des Vénitiens et des Gênois qui régnaient sur les îles grecs du XIIe au XVIIIe siècle, ou des Bavarois arrivés avec le roi Otto en 1830. On les appelle les ‘Francs’, le terme utilisé dans l’Empire byzantine au Moyen Âge pour les catholiques.

La petite communauté catholique de rite oriental date d’une fondation grecque des années 1820 à Constantinople. Il y aussi quelques centaines d’Arméniens catholiques en Grèce.
La communauté grecque-catholique de Cargèse en Corse descend de Grecs accueillis en Corse par les Gênois avec l’obligation de s’attacher à l’Église latine.
Ces communautés se différent des greco-catholiques, tels que l’Église en Ukraine, aussi appelée Église uniate, et datant de l’Union de Brest du nom la ville de Brest/Brześć (Biélorussie) de 1596. Cet accord scelle l’allégeance à Rome d’une partie de l’Église orthodoxe des provinces ruthènes de la République Polono-Lituanienne (situées majoritairement dans la Biélorussie et l’Ukraine actuelles).

En bref

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse