Groupe international de travail orthodoxe-catholique Saint-Irénée Communiqué – Graz 2018

Le Groupe international de travail orthodoxe-catholique Saint-Irénée s’est réuni, du 17 au 21 octobre 2018, pour sa quinzième session annuelle à Graz (Autriche) à l’invitation de l’université de cette ville et du diocèse de Graz-Seckau. Hervé Legrand op, qui en fait partie, nous a envoyé ce communiqué.
Pour l’instant, le dernier rapport du Groupe n’existe qu’en anglais, au
http://moehlerinstitut.de/pdf/texte/kommuniques/2018_graz_serving_communion.pdf

Lettre du P. Hervé Legrand au Bulletin Œcuménisme Informations
Jusqu’à maintenant vous vous êtes fait, obligeamment, l’écho des travaux du groupe de travail international catholique orthodoxe Saint Irénée.

Cette année, le communiqué de la rencontre pourrait retenir particulièrement votre attention. En effet, il annonce la publication d’une étude intitulée "Au service de la communion. Repenser les rapports entre primauté et synodalité", dont le sous-titre indique clairement le contenu, et dont l’actualité n’est pas à démontrer.

La méthode de l’étude devrait retenir autant l’attention que son contenu, car il est rare que les documents œcuméniques explicitent leur méthodologie comme ici, en s’expliquant sur leur herméneutique, leur prise en considération de l’histoire et leur structure systématique. Cette innovation devrait "améliorer" les textes à l’avenir.

À Graz, où chacune des Églises autocéphales était officieusement représentée, l’opinion commune était qu’il n’y aurait pas de schisme au sein de l’Église orthodoxe car les autres Églises autocéphales resteront en communion tant avec Moscou qu’avec Constantinople. Mais il est évident que le dialogue officiel est à l’eau pour quelques années. C’est particulièrement regrettable quand le pape François entend précisément introduire la synodalité à tous les registres de la vie de l’Église.

Naturellement cela freinera l’ensemble de la dynamique œcuménique.
Raison de plus de persévérer localement dans le dialogue comme votre revue s’y consacre.

Le Groupe international de travail orthodoxe-catholique Saint-Irénée s’est réuni, du 17 au 21 octobre 2018, pour sa quinzième session annuelle à Graz (Autriche) à l’invitation de l’université de cette ville et du diocèse de Graz-Seckau. Les sessions se tinrent à Mariatrost, maison de formation du diocèse, sous la présidence du Dr. Gerhard Feige, évêque de Magdebourg, co-président catholique du Groupe de travail, et du nouveau co-président orthodoxe, Mgr Serafim (Joantă), métropolite roumain d’Allemagne, d’Europe centrale et d’Europe du Nord.

Lors de sa session d’ouverture, le mercredi 17 octobre au soir, le Groupe Saint-Irénée fut chaleureusement accueilli à la mairie de Graz par M. Peter Piffl-Perčević, conseiller municipal et président de la section de Graz de la Fondation Pro Oriente. Dans leur réponse, les deux co-présidents exprimèrent leur gratitude pour cette réception très cordiale et leur espoir d’une session fructueuse.

Au cours de la rencontre, les participants prièrent chaque matin dans la tradition des uns et des autres. Le samedi soir, l’évêque Gerhard Feige présida la messe au centre de pèlerinage de Mariatrost. Le dimanche, les participants assistèrent à la divine Liturgie de la paroisse roumaine de Graz, présidée par le métropolite Serafim.

Le 18 octobre, le Groupe Saint-Irénée adopta, à l’unanimité, le document auquel il a travaillé ces dernières années, intitulé « Au service de la communion. Repenser les relations entre la primauté et la synodalité ». Il espère qu’il constituera un apport au dialogue théologique entre les Églises catholique et orthodoxe. Ce soir-là, on présenta ce même document au public dans le cadre du château Meerschein, au sein de l’Université. Après les allocutions de Mgr Wilhelm Krautwaschl, évêque du lieu, et du professeur Rainer Bucher, vice-doyen de la faculté de théologie, deux conférences furent prononcées, respectivement par Mgr Andrej (Ćilerdžić), évêque du diocèse orthodoxe serbe d’Autriche et de Suisse, et par l’évêque Gerhard Feige. Ce lancement se poursuivit par la distribution au public d’un exemplaire du document adopté.

Durant leur session, les membres du Groupe Saint-Irénée ont pu rencontrer des collègues et des étudiants de la faculté de théologie et des représentants du Forum œcuménique des Églises chrétiennes du Steiermark. Durant ses délibérations internes, le Groupe a discuté des moyens de diffuser largement le document adopté auprès des milieux universitaires et des Églises. Il a décidé son impression en allemand, anglais et français et de le traduire en différentes langues dès que possible.

Pour approfondir le travail fait jusqu’ici, les membres du Groupe ont également discuté le contenu de deux contributions qui, une fois encore, entendaient traiter des rapports entre synodalité et primauté. La première, de Nikolaos Loudovikos, sous le titre « Primauté christologique ou analogique : l’unité de l’Église et la primauté universelle dans l’Église orthodoxe », soulignait la primauté unique du Christ et sa relation aux notions ecclésiologiques de primauté et de conciliarité. Dans une deuxième contribution « La synodalité dans l’Église catholique : réalité et perspectives », Thomas Bremer examinait la structure synodale de l’Église catholique et se demandait quels seraient les possibles effets des changements introduits par le pape François en relation avec le synode des évêques.

Le Groupe Saint-Irénée a également réfléchi à la crise qui affecte actuellement l’Église orthodoxe, par suite du conflit entre les patriarcats de Constantinople et de Moscou au sujet de l’Église orthodoxe en Ukraine. Ces échanges se déroulèrent dans un climat fraternel, très chaleureux. Enfin le Groupe discuta en détail de ses travaux à venir, une fois son étude publiée : il se concentrera sur les questions posées par le schisme et l’unité, en menant des études de cas et en explorant des modèles d’unité, en prêtant attention à la conceptualité requise.

Au terme de leurs délibérations, les membres du Groupe Saint-Irénée remercièrent chaleureusement le diocèse de Graz-Seckau, la Fondation Pro Oriente et la faculté de théologie de Graz pour leur hospitalité et pour l’atmosphère spirituelle qui inspira leurs travaux.

Le Groupe de travail Saint-Irénée se compose de 26 théologiens, 13 orthodoxes et 13 catholiques, originaires d’un certain nombre de pays d’Europe, du Proche-Orient et des Amériques. Il a été fondé en 2004 à Paderborn (Allemagne) et s’est réuni depuis à Athènes (Grèce), Chevetogne (Belgique), Belgrade (Serbie), Vienne (Autriche), Kiev (Ukraine) et Magdebourg (Allemagne), Saint-Pétersbourg (Russie), Bose (Italie), Thessalonique (Grèce), Rabat (Malte), Halki/Istanbul (Turquie), Taizé (France), au monastère de Caraiman (Roumanie). Lors de sa rencontre de Graz, le Groupe Saint-Irénée a accepté avec gratitude l’invitation du diocèse serbe orthodoxe de Zahum, Herzégovine et des territoires côtiers de tenir sa prochaine session en octobre 2019 à Trbinje (Bosnie-Herzégovine).

On peut consulter sa version anglaise originale sur le site suivant :
http://moehlerinstitut.de/pdf/texte/kommuniques/2018_graz_serving_communion.pdf

et voici la table de matières :

Contents
I. Introduction
II. Hermeneutical Reflections
1. The significance of hermeneutics for ecumenical dialogue 2. Hermeneutics of theological language 3. Hermeneutics of dogmas 4. Hermeneutics of canons 5. The significance of non-theological factors 6. The importance of history for theology
III. Historical Observations 7. The Early Church period (1st – 8th centuries) 8. The period of estrangement (9th – 15th centuries) 9. The period of confessionalisation (16th – 18th centuries) 10. The period of ecclesiological introversion (19th century) 11. The period of ecclesiological renaissance (20th and 21st centuries)
IV. Systematic Considerations
12. Koinonia/Communio as a basis of ecclesiology 13. Authority in the church in service of the community 14. Theological interpretation of primacy 15. Theological interpretation of synodality 16. Primacy and synodality serving communion
V. Conclusion
Summary Vision for the future

http://moehlerinstitut.de/pdf/texte...

Documents

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse