L’Église
Catholique
À Paris

Holywins

Holywins : le 31 octobre, la dignité humaine dans les rues de Paris, Libourne, Jarnac.

2002 : des jeunes catholiques vivant à Paris ont l’idée de lancer une opération baptisée « Holywins » (la sainteté l’emporte) le 31 octobre. En lien avec le diocèse, l’opération est déclinée en deux temps forts : la distribution d’un journal gratuit dans les rues de la capitale et une soirée festive à l’église Saint-Sulpice rassemblant 5 000 personnes.

Depuis, chaque année, toujours avec le soutien du diocèse de Paris, les jeunes d’Holywins descendent dans la rue le 31 octobre. Leur motivation : lancer un message d’espérance sur le thème de la vie et rappeler le caractère joyeux de la Toussaint, fêtée le lendemain. Nouveauté cette année : à Libourne et Jarnac des paroisses proposeront une démarche similaire.

Dans les villes concernées, les jeunes partiront à la rencontre des habitants de leur quartier pour leur proposer un journal gratuit édité à 100 000 exemplaires. Au sommaire, les réflexions et témoignages de plusieurs personnalités sur la dignité humaine :
Jean-Guilhem Xerri, président de l’association « Aux captifs la libération » ;
Dominique Lapierre, écrivain ;
Denis Pellerin, président de l’Académie nationale de médecine,
Jean-Baptiste Hibon, psychosociologue, handicapé moteur cérébral.

A Paris, ce soir-là, plus de 8 000 personnes sont attendues sur le parvis de l’église Saint-Etienne du Mont (Paris 5e) pour un grand concert gratuit à partir de 19h30. Sur scène : Declik, Light Singers, Carmenz, Théos (groupes de louange et rock chrétiens). Egalement sur le parvis, des stands thématiques offriront des espaces d’information et d’échanges... L’église, qui restera ouverte toute la soirée, sera dédiée au recueillement et à la prière autour des reliques de sainte Thérèse.

Renseignements : www.holywins.fr ou 01 53 29 96 50

Dans les autres diocèses :

Jarnac : « Holywins Festival Jarnac » propose pour sa première édition le vendredi 31 octobre de 17h à 24 h : une conférence du P. P. Pauliat : "Morale, laïcité et religion" et 4 concerts de Pop louange, rien qu’avec des groupes de la région : Luddam, Maranatha, Kenosis, Ephrem. A 21h00 : comme sommet au cœur de cette fête, l’eucharistie !
Contact : Arnaud de Jaureguiberry - ade-jaureguiberry@wanadoo.fr - 05 45 96 88 14

Libourne : Le 1er novembre de 14h30 – 23h30 Holywins- Libourne c’est d’abord une scène, du son et du talent pour un concert en plein air et en salle, avec cette année à Libourne quatre groupes : Steven Riche, Pazùn ko’peyk, Saint-Paul, Gospel et Meshak.
Holywins c’est une intense journée dans l’église St Jean Baptiste de Libourne : témoignages, chants, louanges et adoration, avec la participation d’Almeida pour une exposition d’Art sacré.
Contact : Rémi DARMENDRAIL - remi.darmendrail@laposte.net Tel : 05 57 51 05 32 ou 06 84 12 95 24

HOLYWINS, dignes d’éternité (le journal d’Holywins)

- pour la 7e année consécutive, le diocèse de Paris publie un journal gratuit (100 000 exemplaires). Cette année le thème choisi par les jeunes est celui de la dignité humaine.

- plusieurs personnalités livrent leur témoignage, toujours avec un regard d’espérance.

  • Jean-Guilhem Xerri : « S’il est une chose dont dépend la dignité d’une personne, c’est du regard que je pose sur elle. »
  • Dominique Lapierre : « Il y a bien des injustices à combattre en France et c’est ici autant qu’au bout du monde qu’il faut s’attacher à défendre la dignité de l’homme »
  • Denis Pellerin : « Quel que soit son état physique, l’homme, jusqu’à l’achèvement de sa vie conserve sa dignité, qui appelle respect, soutien et solidarité »

- des témoignages d’hommes et de femmes qui se sont battus ou se battent encore pour que la vie soit respectée :

  • Caroline Aigle, polytechnicienne, pilote de chasse qui choisit la vie de son enfant aux dépends de la sienne.
  • Le père Pedro dont le combat à Madagascar a permis de sortir des centaines de familles des immondices.
  • Madeleine Delbrêl, assistance sociale auprès des plus pauvres de la banlieue parisienne.
  • Mère Térésa qui s’est agenouillée auprès de tous ceux qui souffraient de diverses formes de pauvreté.
  • Jean-Baptiste Hibon, infirme moteur cérébral qui accompagne les entreprises dans leur politique d’insertion professionnelle de personnes handicapées.

- le journal sera distribué par de nombreux jeunes répartis en équipes dans des quartiers très fréquentés : Odéon, gares Montparnasse et de l’Est, Jussieu, place d’Italie, Denfert-Rochereau et sur certains marchés, restos U…

- Radio Notre-Dame (100.7) s’associe également à la démarche d’« Holywins » : l’émission « Génération » le vendredi 31 octobre de 21h à 22h aura lieu en direct de Saint-Étienne du Mont. Cette émission se présente comme d’écoute et d’échange destiné à la génération des 15-25 ans. Sans complexe, les jeunes auditeurs abordent librement les questions qui leur tiennent à cœur (l’amour, les relations avec les parents, les études…). Derrière le micro, une petite équipe de jeunes, complétée par un prêtre, se relaie du mardi au vendredi. http://www.radionotredame.net/

Rock & God à Saint-Étienne de Mont (8 000 personnes attendues)

En prélude à la Toussaint, l’église Saint-Étienne du Mont (Paris 5e) accueillera une soirée de fête associant prière, musique et témoignages.

L’intérieur de l’église, accessible jusqu’à 24h, sera réservé à la prière. Les reliques de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus seront exposées à la prière dans une chapelle de l’église. Sans jamais être sortie de son Carmel, la petite Thérèse a vécu, à sa manière, un authentique esprit missionnaire donnant au monde une nouvelle voie spirituelle. Morte à 24 ans, cette sainte des temps modernes est particulièrement vénérée par les jeunes.

Sur le parvis à partir de 19h30 : Concert gratuit de groupes chrétiens de rock, de pop, de louange : Declik, vainqueur d’Holytremp 2008, Light Singers, Carmenz, Théos…
Des stands d’information et d’échanges ...

Vous avez dit « rock chrétien » ?
On le sait, la musique est capable de rassembler les jeunes. Cette forte mobilisation est mise au service de l’évangélisation. Aux Etats-Unis, la musique chrétienne contemporaine, née dans les églises protestantes, représente un phénomène majeur : 40,2 millions d’albums ont été vendus en 2006 (incluant les téléchargements payants), contre 39,6 millions en 2005, soit une augmentation de 1,5 %.
En France, le tremplin musical Holytremp lancé en mars dernier a vu se confronter 7 groupes : Declik (heureux gagnant de la scène d’Holywins), Odos, Les voix du Gospel, Dédicaces, Apotréoz, Johannes, CX Flood. Le lancement d’Holytremp 2009 sera annoncé ce 31 octobre.
Le retour annoncé du groupe Glorious avec son quatrième album et la vitalité des groupes de province laisse présager d’un avenir radieux.

Deklic
L’objectif de Deklic est d’annoncer l’évangile en musique et en chansons en puisant dans des influences musicales variées ! Vainqueur du tremplin musical Holytremp 2008, ce groupe déploie toute son énergie lorsqu’il est sur scène pour le plus grand plaisir des yeux et des oreilles !
www.myspace.com/deklicmusic

Light Singers
Les habitués du Festival de Pâques les connaissent bien, ces quatre filles ont la foi, et de la voix pour la dire ! Leur musique renouvelle le gospel traditionnel, avec créativité et fraîcheur. Les Light Singers préparent leur premier album, en attendant retrouvez les sur la scène d’ Holywins 2008 ! « Oh Lord, there is none like You ! »
www.myspace.com/lightsingers1

CarmenZ
Les CarmenZ ! 100% rock ! 100% catho. Une bande de copains originaux qu’on ne présente plus ! Leurs influences ? Jésus Christ…et les Ramones ! Leur coté punk, c’est leur humour et leur autodérision. Leur côté rock : c’est l’énergie !
www.myspace.com/thecarmenz

Théos
Ils ont enthousiasmé le public d’Holywins en 2006 et ils reviennent ! Chrétiens avant tout, ces fans des Stokes ont choisis le rock et la chanson française pour s’exprimer. Entre ballades poétiques et refrains engagés, certains aiment comparer leur musique à Tryo, Noir Désir ou Louise Attaque ! Ça sonne Théos tout simplement. Authentique et plein d’espoir ! A découvrir absolument…
www.myspace.com/cheztheos

La dignité pour l’éternité

La mort de Chantal Sébire qui clamait son droit à mourir dans la dignité, le procès de Lydie Debaine, acquittée après avoir noyé sa fille fortement handicapée, l’euthanasie, l’avortement… sont des sujets qui préoccupent les jeunes. Jusqu’où défendre la vie ? Comment protéger la dignité humaine quand elle est confrontée à la vieillesse, à la pauvreté, au handicap, à la maladie ou à la solitude ? Parce qu’ils sont aussi touchés, les jeunes ont choisi de s’attarder sur ces sujets et d’y porter un regard chrétien.

« Dignité : fashion victim ? » En première page du journal, un jeune interpelle ses congénères. Au-delà de la mort, faire triompher la vie…

La Toussaint, une fête de l’espérance à redécouvrir

Ces deux aspects – foi en la résurrection, souvenir des défunts – éclairent la fête de la Toussaint et le Jour des défunts : le 1er novembre, l’Église célèbre tous les saints – connus ou anonymes – qui sont vivants auprès de Dieu. C’est la fête de la vie et de la joie, et non celle de la mort et de la peur. Habités par cette espérance, les croyants font mémoire le lendemain des défunts de leur famille. Les défunts ne sont pas des fantômes qui nous font peur, mais des proches que nous avons aimés et avec lesquels nous demeurons en communion.

C’est ce message d’espérance que les catholiques souhaitent mettre en valeur le 31 octobre en redonnant à la fête de la Toussaint son caractère festif et heureux. D’une façon générale, les croyants ressentent aujourd’hui la nécessité de se réapproprier le sens véritable de leurs fêtes et de leur donner plus de visibilité (notamment la Toussaint, souvent confondue avec le Jour des morts).

Génération Benoit XVI

Au premier rendez-vous que Benoît XVI leur a lancé, les jeunes ont répondu présent. Les JMJ de Cologne sont les premières pour Benoît XVI qui a tenu à perpétuer cette tradition instituée par son prédécesseur tant acclamé par les jeunes. C’est avant tout le bonheur d’être chrétien que le Pape veut transmettre aux jeunes : « Je voudrais leur faire comprendre que c’est beau d’être chrétiens ! » a-t-il déclaré quelques semaines avant les JMJ de Cologne. Il explique : « L’idée largement répandue est que les chrétiens doivent obéir à d’innombrables commandements, interdits, principes (…) et que par conséquent le christianisme est épuisant, difficile à vivre et qu’on est plus libre sans tous ces fardeaux. Moi, au contraire, je voudrais leur faire comprendre qu’être soutenu par un grand Amour et par une révélation ce n’est pas un fardeau : cela donne des ailes et que c’est beau d’être chrétien. »

Benoît XVI a vivement encouragé les jeunes rassemblés sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame le 12 septembre dernier à témoigner de Dieu aux jeunes de leur âge et à tous ceux qui « connaissent les turbulences des affections, le souci et l’incertitude face au travail et aux études » : « Il est urgent de parler du Christ autour de vous, à vos familles et à vos amis, sur vos lieux d’études, de travail ou de loisirs. N’ayez pas peur ! Ayez le courage de vivre l’évangile et l’audace de le proclamer ».

Quelques semaines auparavant, aux JMJ de Sydney, Benoît XVI avait très vite interpellé les jeunes sur le respect de la vie : « Savons-nous reconnaître que la dignité innée de tout individu s’appuie sur son identité la plus profonde, étant image du Créateur, et que, par conséquent, les droits humains sont universels et se basent sur la loi naturelle, et qu’ils ne dépendent ni des négociations ni de la condescendance, et bien moins encore des compromis ? C’est ainsi que nous sommes amenés à réfléchir sur la place qu’occupent dans nos sociétés les indigents, les personnes âgées, les immigrés, les sans-voix. »

Et encore : « C’est ma ferme conviction que les jeunes sont appelés à être des instruments de ce renouveau, en communiquant aux jeunes de leur âge la joie de connaître et de suivre le Christ… »

Communiqués

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse