Homélie de Mgr Michel AUPETIT - Messe d’installation du P. Ghislain MAHOUKOU, curé de Saint-Eloi - 34e dimanche du Temps Ordinaire – Christ roi de l’univers - Année B

Saint-Eloi (Paris 12e) - Samedi 24 novembre 2018

- Dn 7,13-14 ; Ps 92,1-2.5 ; Ap 1,5-8 ; Jn 18,33b-37

Drôle de fête que nous fêtons aujourd’hui : le Christ, Roi de l’univers. En France, quand on imagine un roi, on pense spontanément à Louis XIV, en carrosse doré, en manteau d’hermine, avec une armée puissante et assis sur un trône incrusté de pierres précieuses.

Où est le carrosse de Jésus ? Au sommet de sa gloire, il est monté sur un petit âne. Peu de temps après quand il se déplace sous les huées, il marche chargé de sa croix et couvert de crachats.

Où est son manteau d’hermine ? Les soldats de Pilate le ridiculisent en lui mettant sur le dos une chlamyde écarlate.

Où est son armée puissante ? Pierre, le seul qui voudra le défendre, s’entend dire : « Remet ton épée au fourreau, celui qui prend l’épée périra par l’épée » (Jn 18, 11).
Où est son trône ? C’est cette croix abominable qui est un instrument de torture et de mort.

Quel est donc ce roi que nous fêtons ? Quelle est cette royauté à laquelle nous aspirons ?

La royauté selon l’esprit du monde, celle que nous imaginons spontanément dans nos rêves de gloire trop humaine, ne génère que la division, la jalousie et la mort. Alexandre le Grand, César, Napoléon, sans même évoquer les tyrans qui ont régné au 20e siècle, tous ceux-là ont semé la destruction.

La royauté de Jésus, elle, fait jaillir la Vie : il guérit les malades, ressuscite les morts, rend la dignité à tous ceux qui l’ont perdue. Sa Résurrection que nous fêtons aujourd’hui, comme chaque dimanche, nous fait entrer dans la Vie éternelle.

Jésus sur son trône, la croix, donne sa vie par amour, pour chacun de nous, pour ceux surtout qui se croient rejetés, abandonnés, ignorés, méprisés. Jésus ne sème que l’amour.

Alors ce roi qui donne la vie et qui partage son amour, où donc règne-t-il ?
Il règne dans ton cœur si tu lui ouvres la porte de ton cœur. Ce roi ne prend pas le pouvoir par la force, même pas par la démocratie, c’est-à-dire par un choix majoritaire. Ce roi règne parce que tu le veux et parce que tu l’accueilles. C’est ainsi qu’il règne dans le cœur de tous ceux qui acceptent son amour et veulent la répandre à leur tour : « aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ».

L’Église est le lieu où Jésus réunit tous ses sujets pour les nourrir de sa vie. Par le baptême, il les a revêtu de sa royauté qu’il partage avec eux afin qu’il puisse offrir à Dieu le Père, l’eucharistie qui est l’unique sacrifice d’amour qui sauve le monde.

C’est à la messe que se réalise une fois pour toute la victoire de l’amour sur la haine et de la vie sur la mort. Frères et sœurs, aujourd’hui comme chaque dimanche, célébrons notre roi victorieux.

+Michel Aupetit, archevêque de Paris.

Homélies

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse