Homélie de Mgr Michel Aupetit - Epiphanie - Messe à Notre-Dame pour les bienfaiteurs du diocèse de Paris

Notre-Dame de Paris - Dimanche 6 janvier 2019

- Is 60,1-6 ; Ps 71,1-2.7-8.10-13 ; Ep 3,2-3a.5-6 ; Mt 2,1-12

L’étoile de la foi

Vous l’avez entendu dans l’évangile : Hérode est bouleversé au récit des mages. Cela me rappelle l’Annonciation par l’ange Gabriel. Il est dit que : « Marie fut toute bouleversée » (Lc 1, 29).

La venue de Dieu dans nos vies nous bouleverse.

Face à ce bouleversement il existe deux attitudes :
La première est celle de Marie dont l’intelligence s’appuie sur la foi. Quand elle dit : « Comment cela se fera-t-il puisque je ne connais pas d’homme ? », elle croit que cela se fera puisque Dieu le veut. Une fois son intelligence éclairée par la parole de l’ange qui lui annonce que l’Esprit-Saint la prendra sous son ombre, elle déclare avec une entière disponibilité du cœur : « Voici la servante du Seigneur ».

L’intelligence d’Hérode ignore la foi. Lui, qui ne croit pas à la Parole de Dieu et qui n’attend rien de personne que de lui-même, va mettre en œuvre un stratagème ignoble pour éliminer un éventuel concurrent.

Je crois profondément que cette alternative sera toujours la nôtre. Dieu nous a donné l’intelligence pour diriger consciemment notre action. Soit elle s’appuie sur la foi qui l’éclaire en l’élargissant au-delà de ce qu’elle peut percevoir, soit elle se contente de ces petits raisonnements intéressés et souvent étriqués qui ne mènent au fond qu’à la mort.

Regardons d’ailleurs ce que sont ses fruits :
Marie exulte, le cœur rempli de joie ainsi que les mages dont on nous dit « qu’ils se réjouirent d’une très grande joie ».

Hérode est taraudé par l’inquiétude et va commettre le plus abominable des crimes.
Les mages ont quitté leur pays en suivant une étoile. Quelle est cette étoile ? Cette étoile est le signe de la foi.

Est-ce que l’étoile qui guide notre vie est vraiment celle de la foi ? Dans les ténèbres de notre monde c’est la foi qui nous éclaire et nous fait découvrir Celui qui est vraiment la Lumière du monde.

Tout part d’abord de la foi. Avez-vous assisté à une entrée en catéchuménat ? A celui qui demande le baptême, le prêtre ou le diacre pose la question : « Que demandez-vous à l’Église de Dieu » ? Le postulant répond : « la foi ». On ne demande pas le baptême parce qu’on a la foi, on demande le baptême pour avoir la foi. C’est la foi qui mène jusqu’à l’enfant de la crèche. C’est la foi qui nous fait connaître Jésus comme vrai Dieu et vrai Homme. C’est la foi qui nous fait accueillir son Corps dans chacune de nos Eucharisties.

Le Pape François nous le rappelle :
« La foi n’est pas une lumière qui dissiperait toutes nos ténèbres, mais la lampe qui guide nos pas dans la nuit, et cela suffit pour le chemin ».

Peut-être allez-vous demander comment acquérir la foi ?

Écoutons encore le Pape François : « La foi consiste dans la disponibilité à se laisser transformer toujours de nouveau par l’appel de Dieu ».

Puissiez-vous être ces nouveaux mages aujourd’hui qui se laissent transformer, bousculer, déplacer par l’appel de Dieu. Amen

+ Michel Aupetit, archevêque de Paris.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse