Homélie de Mgr Michel Aupetit - Messe au Sacré-Cœur de Montmartre (Paris 18e) - Journée mondiale de prière pour la sanctification des prêtres

Vendredi 28 juin 2019

- Solennité du Sacré-Cœur de Jésus

- Ez 34, 11-16 ; Ps 22 ; Rm 5, 5b-11 ; Lc 15,3-7

Nous fêtons le Sacré-Cœur de Jésus. En français cela signifie le lieu de la bonté, de la tendresse. On dit souvent : « Il a bon cœur ».

Dans la Bible, le cœur est le centre de la personne où se conjuguent la raison et l’émotion. Le cœur qualifie la personne.

C’est ainsi que Jésus nous dit : « Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » (Mt 6,21) et aussi : « C’est ce qui sort du cœur de l’homme qui le rend impur » (Mc 7,15).

Nous le savons par expérience, dans le cœur de l’homme il y a du bon grain et de l’ivraie. L’Évangile nous révèle l’impossibilité de faire le tri par soi-même.
Dans le cœur de Dieu, il n’y a que l’amour. Et que donne l’amour ? La Vie !

Le Cœur transpercé de Jésus a produit l’eau et le sang. Il s’agit de l’eau du Baptême qui fait entrer dans la Vie de Dieu et du sang versé de l’Eucharistie qui fait croître la vie et la donne « en abondance » : « Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance » (Jn 10, 10).

Le cœur de Dieu peut sauver le cœur de l’homme quand il s’égare. Dans le cœur de l’homme il peut y avoir la jalousie, la perversion et la cupidité.

Par jalousie, les fils de Jacob n’ont pas respecté leur frère Joseph et l’ont vendu comme esclave.

Par dépravation, David n’a pas respecté son Dieu en couchant avec Bethsabée, la femme de son lieutenant Urie qu’il a fait tuer ensuite.

Par faiblesse et par lâcheté, Pierre n’a pas été fidèle à son ami Jésus.

Faut-il désespérer ? Des hommes, peut-être. De Dieu, sûrement pas ! Car Dieu tire toujours le bien du mal, même le plus profond.

En effet, Joseph sauvera ses frères, David se convertira, Pierre retrouvera la force de dire « je t’aime » au Christ. La grâce de Dieu se transmet dans le cœur de l’homme pour qu’il puisse donner le meilleur.

Se convertir, c’est tourner son cœur vers le Cœur de Dieu. Et pour se convertir il faut que l’amour soit plus fort que le désespoir.

Le Sacré Cœur de Notre Seigneur est un refuge assuré où notre cœur retrouve sa véritable dimension humaine en accueillant le véritable Amour.

+Michel Aupetit, archevêque de Paris.

Homélies

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse