Homélie de Mgr Michel Aupetit - Messe des Rameaux à Saint-Germain l’Auxerrois (Paris 1er) télévisée sur KTO

Dimanche 5 avril 2020

- Dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur — Année A
(Messe sans la présence des fidèles)

- Mt 21, 1-11 ; Is 50, 4-7 ; Ps 21 (22), 8-9, 17-18a, 19-20, 22c-24a ; Ph 2, 6-11 ; Mt 26, 14 – 27, 66

Dans la Bible, Ben Sirac le sage affirme : « Les larmes de la veuve coulent sur la joue de Dieu » (Si 35,18). Ce n’est pas seulement une image, une métaphore ou une allégorie. Dieu a versé des larmes, des larmes de sang.

Nous venons de le suivre en écoutant sa passion où se concentrent toutes les sources du mal : la jalousie, la trahison, la lâcheté, l’injustice, la cruauté, la bêtise, la méchanceté. Jésus prend tout sur lui et assume l’ensemble de la souffrance des hommes.

Ce sont nos péchés qu’il portait. Ce sont nos larmes qui ont coulé sur sa joue, notre sang qui a jailli de son corps torturé.

Dieu n’est pas indifférent à nos souffrances comme un potentat inaccessible et lointain, spectateur de la folie ou de la misère des hommes.

Nous sommes entrés dans la Passion dès le début de ce carême avec cette épidémie foudroyante qui nous paralyse, nous rend malades et nous fait mourir.

Le Christ est avec nous, le Christ est pour nous. Comme le rappelle saint Paul quand il écrit aux romains (Rm 8, 31) :
« Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous » ? « Qui nous séparera de l’amour du Christ » ?
« Oui, j’en ai la certitude : ni la mort ni la vie, ni les anges ni les principautés célestes, ni le présent ni l’avenir, ni les hauteurs, ni les abîmes, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu qui est dans le Christ Jésus notre Seigneur ».

+Michel Aupetit, archevêque de Paris.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse