Homélie de Mgr Michel Aupetit - Messe à St Germain l’Auxerrois

Saint-Germain l’Auxerrois (1er) - Dimanche 11 octobre 2020

- 28e dimanche temps ordinaire - Année A

- Is 26,6-10a ; Ps 22,1-6 ; Ph 4,12-14.19-20 ; Mt 22,1-14

Tous invités au festin de viandes grasses et de vins capiteux ! Nous sommes pour ! Tant pis pour les végans qui n’aiment pas les viandes grasses. Hélas, certains d’entre eux préfèrent les embryons surgelés…

Que le Seigneur fasse disparaître la mort pour toujours et essuie les larmes sur tous les visages, nous sommes pour ! Loin des fantasmes d’une pseudoscience qui nie la réalité de notre finitude, voici le vrai message de l’espérance.

Que tous soient invités, les bons et les mauvais, nous sommes pour ! Au moins je me dis que j’ai une chance de venir à la noce du Bon Dieu.

Mais, dans cette parabole quelque chose nous choque. Bien sûr, ceux que la noce n’intéressait pas sont restés dehors. Après tout, c’est leur choix comme on dit maintenant. Mais nous aurions aimé que la parabole se terminât après que tous ceux qui voulaient entrer fussent bien accueillis dans la salle des noces. Hélas, il y a ce pauvre homme que le maître jette dehors parce qu’il n’a pas l’habit de noce. Nous crions à l’exclusion ! Ce qu’il faut savoir c’est qu’en Orient, la coutume voulait que les rois offrissent à leurs invités un habit de cour que ceux-ci portaient au banquet. Donc, si cet homme ne porte pas l’habit de noces, c’est qu’il l’a refusé. C’est un peu comme prendre le métro sans ticket.

Dans cet évangile, c’est clairement une allusion à l’habit du baptême, ce baptême qui nous fait entrer dans le Royaume de Dieu. En revêtant l’habit blanc au jour du baptême, le prêtre dit, à la suite de saint Paul : « Vous avez revêtu le Christ » (Ga 3,27).

Dieu invite généreusement et gratuitement sans tenir compte du mérite de chacun. Nous pouvons penser, comme les premiers invités de la parabole, que nous avons mieux à faire… Alors nous nous excluons nous-mêmes d’une chance formidable.

Nous pouvons aussi n’avoir que cela à faire mais refuser le don qui nous est fait. Conviés à l’amour et par amour, il est toujours possible de décliner l’invitation, comme cet homme qui a refusé l’habit de noce. Quel dommage ! L’Église du Christ est à l’image du Royaume : tous sont appelés et il y a des élus qui découvrent bien davantage que ce qu’ils sont venus chercher.

+Michel Aupetit, archevêque de Paris.

Homélies

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse