L’Église
Catholique
À Paris

« J’ai peur de témoigner publiquement de ma foi devant des personnes indifférentes »

« Nous avons peur ? C’est bon signe ! Les apôtres aussi avant La Pentecôte, enfermés dans le Cénacle, avaient peur ! ». Chronique audio de Mgr Bruno Lefevre Pontalis.

« J’ai peur de témoigner publiquement de ma foi devant des personnes indifférentes »

« Nous avons peur ? C’est bon signe ! Les apôtres aussi avant La Pentecôte, enfermés dans le Cénacle, avaient peur ! » Chronique audio de Mgr Bruno Lefevre Pontalis.

« Pourquoi ne pas travailler le dimanche si on donne aux gens un autre jour de repos dans la semaine ? » lançait il y a quelque temps une personne dans une conversation. « Je suis restée muette, incapable d’annoncer publiquement ma foi », a rapporté Madeleine, chrétienne convaincue qui était là. « J’ai eu peur de témoigner, surtout auprès d’une personne qui s’affichait ouvertement agnostique. Elle n’a rien à faire de Dieu, autant prêcher dans le désert. Évangéliser, c’est une affaire de spécialistes. Évangéliser dans la rue, ce n’est pas mon truc ! »

Avouons que nous ne sommes pas insensibles à la réponse de Madeleine.

Reprenons quelques-unes de ses affirmations.

Rien à faire de Dieu ? Croyons qu’il y a en chacun une pierre d’attente de l’amour de Dieu. Toute personne a envie de cette eau qui ne donne plus jamais soif, mais beaucoup ne savent plus que cette eau existe. Il faut des chrétiens qui, comme Jésus avec la Samaritaine, s’assoient avec eux au bord du puit et les écoutent.

Autant prêcher dans le désert ? Mais ne suffit-il pas parfois d’une simple phrase au détour d’une conversation pour féconder un cœur désertique en attente d’une pluie de grâces ?

Évangéliser une affaire de spécialistes ? Tous ne sont peut-être pas appelés à être évangélisateurs dans la rue mais c’est dans la nature de l’Église que d’être missionnaire. L’évangélisation n’est pas réservée aux experts ou aux saints. Mais alors où est ma place ?

Alors comment témoigner ? La vraie question quand nous disons que nous ne savons pas comment annoncer Dieu n’est-elle pas : « ne sommes-nous pas finalement nous-même indifférents » ? Laissons-nous d’abord séduire par Jésus !

Nous avons peur ? C’est bon signe ! Les apôtres aussi avant La Pentecôte, enfermés dans le Cénacle, avaient peur !

Choisir l’Esprit Saint réserve des surprises et souvent il se manifeste au moment et d’une façon que nous n’attendions pas.

Chronique “Être témoin de l’Évangile” de Mgr Bruno Lefevre Pontalis

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse