Jacques Perrin, diacre, et Marie, son épouse

Oraison et fraternité paroissiale : le diacre serviteur de la Parole avec son épouse.

Le secteur de la paroisse St-Jean-Baptiste de Grenelle, dans le 15ème arrondissement de Paris, compte 44 000 habitants dont 2 500 sont des pratiquants réguliers. Il comprend aussi la chapelle Notre-Dame de Grâce (religieux de Saint Vincent de Paul) qui attire environ 500 pratiquants réguliers.

La mise en place d’une proposition paroissiale annuelle de brèves sessions d’oraison ignatiennes guidées est partie d’un triple constat :

- La nécessité de proposer explicitement à toute personne de rencontrer son Seigneur dans la prière à partir de la parole de Dieu en s’appuyant sur l’oraison ignatienne. En effet, si la spiritualité de la paroisse est aujourd’hui structurée autour de la messe, de l’adoration eucharistique, de la liturgie des heures et du rosaire, la prise en compte d’une prière basée sur la contemplation de la Parole faisait clairement défaut, notamment pour ceux et celles qui avaient pu en recevoir les bienfaits dans des occurrences diverses, mais aussi pour tous ceux que laissaient sur leur faim d’autres styles de spiritualité.

- La complexité de l’emploi du temps très tendu des fidèles et tout particulièrement de celui des familles : de nombreux couples de la paroisse sont cadres, avec des horaires de travail particulièrement lourds en semaine et des week-ends consacrés aux enfants.

- L’ignorance quant à l’existence des centres spirituels ignatiens, comme Manrèse à Clamart, mais aussi leurs contraintes financières propres, liées notamment à l’hébergement, rendaient difficile une proposition à distance de la paroisse.

Après un temps de test pendant un an sur 5 samedis, de 9h30 à 16h30, pendant l’année 2012-2013, la solution, ajustée en fonction des évaluations de cette première “saison”, a consisté en une proposition de 6 samedis matin, de 9h00 à 12h30, de façon à accorder déjeuner et après-midi aux contraintes et aux joies familiales et matérielles. A ce stade, aucun engagement dans la durée n’est exigé, une simple inscription par mail une semaine à l’avance suffit.

Dans ce court créneau matinal sont proposés :
- Un temps d’accueil et de prise de connaissance.
- Une introduction à l’oraison ignatienne (en option pour ceux qui la connaissent déjà).
- Deux temps d’oraison guidés par quelques points précisés au départ
- Un bref temps d’accompagnement personnel qui permet de relire ce qui se vit dans l’oraison, de préciser des points d’attention spirituelle, voire de mettre en route un accompagnement dans la durée.
- Un temps d’enseignement conclusif (prière de relecture, que dire à un accompagnateur…) suivi d’une évaluation.

La proposition qui ne recueillait auparavant qu’un intérêt très limité, de l’ordre de quatre à cinq participantes, rassemble aujourd’hui plus d’une vingtaine de personnes et semble apporter beaucoup de satisfaction aux uns et aux autres, qu’ils découvrent la spiritualité ignatienne ou qu’ils y aient déjà goûté antérieurement.
L’élément marquant demeure la découverte d’un trésor inconnu, celui de la Parole qui touche leur cœur, dans un cadre quotidien et avec des visages croisés depuis parfois des années à l’occasion des célébrations dominicales.
La dynamique créée a valeur d’encouragement mutuel et vient notamment renforcer la fraternité paroissiale par de nouveaux liens, une nouvelle saveur.

Témoignages

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse