Jean-François-Paul de Gondi (1654-1662)

Né le 20 septembre 1613 à Montmirail-en-Brie (Marne), mort le 24 août 1679, à Paris, en l’hôtel de Lesdiguières, inhumé à Saint-Denis.

Protégé de Richelieu, la mort de Louis XIII lui ouvrit les portes de l’archevêché de Paris. Pendant la Fronde, il s’allia à différents partis et joua un rôle peu édifiant.

Devenu cardinal, il est arrêté sur ordre de Louis XIV et emprisonné à Vincennes puis à Nantes, d’où il s’évade pour se rendre à Rome. Il mènera une vie errante en Europe, faisant gouverner son diocèse par ses vicaires généraux, provoquant ainsi des discussions dans le clergé paroissial, et continuant à intervenir dans les affaires ecclésiastiques. Il assistait cependant aux conclaves.

Il accepta enfin de se démettre de l’archevêché de Paris le 15 février 1662, mais il percevra les arriérés de ses revenus et reçut en commende l’abbaye de Saint-Denis.
De son propre aveu il avait « l’âme la moins ecclésiastique qui fût dans l’univers ». Cependant, à partir de 1672 il entreprit une conversion, payant ses dettes, vivant dans la pénitence et participant aux bonnes œuvres. Il connut une mort édifiante qui a racheté sa vie.

La première édition de ses Mémoires a été publiée en 1717. Il est plus connu sous le nom de Cardinal de Retz.

Chronologie des archevêques

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse