Sainte Jeanne de Valois (Jeanne de France)

Jeanne de Valois, fille de Louis XI et de la reine Charlotte de Savoie, naquit en 1464.

Elle avait la taille contrefaite et les traits du visage irréguliers. Un caractère plein de franchise et de bonté ne suffisait pas à son père pour lui pardonner sa difformité. Elle fut mariée à 12 ans avec Louis, duc d’Orléans son cousin germain qui ne l’appréciait guère. Celui-ci s’étant révolté contre le roi Charles VIII, Jeanne plaida sa cause et sauva sa tête.

Devenu roi sous le nom de Louis XII, le duc d’Orléans, chercha à éloigner Jeanne et à faire annuler son mariage afin d’épouser Anne de Bretagne. Ayant obtenu ce qu’il voulait, il offrit à Jeanne le duché de Berry et plusieurs villes, et une forte pension. Jeanne se retira à Bourges, et se consacra à la prière et aux œuvres de charité ; dans la simplicité, y recevant le surnom de « la Bonne Duchesse ».

Elle fonda à Bourges un institut de vierges consacrées sous le nom de l’Annonciation de la sainte Vierge, mère de Dieu, plus connu sous le nom d’Annonciade. Le franciscain Gabriel Maria en rédigea les Règles. Jeanne y prit l’habit à la Pentecôte 1504, et y mourut le 4 février 1505. Elle y reposa et y fut honorée jusqu’à ce que les Huguenots brûlent ses restes en 1562.

L’iconographie de cette page provient des églises parisiennes. A Paris, son iconographie romantique n’a rien à voir avec les descriptions des contemporains…

Bien que qualifiée de sainte par Rome dès le XVIIe siècle, Jeanne de Valois n’a été canonisée que le 28 mai 1950.

Les saints à Paris

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse