L’Église
Catholique
À Paris

L’amour sauvé, mystère du mariage

De Jean-Claude et Yolande Bésida, préface de Mgr Renauld de Dinechin, évêque auxiliaire de Paris.

Collection : Spiritualité
Parution : 2014
Nombre de pages : 192
ISBN : 979-10-90819-93-1
Langue : français
Prix public : 21 €

- Commander en ligne.

Extrait, page 27.

Le mariage n’est pas d’abord pour rendre les époux heureux. Il est là pour les préparer à la compagnie du seul Saint. Et en réponse à ce don de soit naît, comme par anticipation, une joie unique offerte par surcroît, au creux des jours et dès ce temps, par Celui qui promet la vie et la vie en abondance. Plus simplement dit, on ne se marie pas seulement « parce qu’on s’aime » et « pour être aimé et heureux ». Une telle perspective risque de conduire à la déception et à l’amertume. On s’épouse pour aimer : alors on goûtera largement, et dès ici-bas, la grande joie.

Le mariage est la forme la plus élémentaire de communauté, mais pas la plus simple : il n’ouvre pas seulement sur une communauté de vie fraternelle (comme celle des religieux), mais sur une communauté conjugale, de chaque jour et de chaque nuit. Pas d’échappatoire possible. Lorsque l’époux s’exile dans sa chambre, il y trouve sa femme – et réciproquement. Il est bon qu’il en soit ainsi.

Quatrième de couverture

Les esprits sont brouillés. Il vaut la peine par tous les moyens de louer la beauté du mariage chrétien. Yolande et Jean-Claude Bésida chantent un magnifique hymne de reconnaissance au mariage et à la conjugalité. On a soif d’entendre les époux parler ainsi un langage audacieusement charnel en même temps que mystique. Seuls des époux peuvent en témoigner en vérité. La finitude des tempéraments est abordée à l’intérieur d’un réalisme extraordinaire, fruit d’une vie authentiquement théologale vécue milieu des contingences familiales. Ce livre paraît au moment où s’ouvre à Rome le Synode sur la famille. Dans la filiation des catéchèses de Jean-Paul II sur le mariage – la Théologie du corps –, il décrit la vitalité et la fécondité de la croix du Christ au sein de la cellule familiale, l’Eglise domestique. Pour moi évêque, successeur des apôtres, qui sent sur mes épaules le poids du dépôt de la foi, je lis avec consolation ces lignes, y percevant une connivence profonde entre la vocation du mariage et celle du pasteur. Aspirées l’une et l’autre par l’oblation joyeuse, réclamant l’une et l’autre le don de soi radical.

Jean Claude et Yolande Besida livrent leur expérience avec infiniment de pudeur et de poésie, avec la vigueur existentielle que l’on réclame aujourd’hui, et le parfum d’une quête passionnée. La lecture en est parfois dense, mais elle est rafraichissante – elle oxygène l’esprit en profondeur.

Mgr Renauld de Dinechin
Evêque auxiliaire de Paris

Yolande et Jean-Claude Bésida sont nés en 1967. Ils se sont mariés en 1993 et ont 6 enfants. Tous les deux sont normaliens. Lui est journaliste, elle enseignante.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse