L’Église
Catholique
À Paris

L’édito de Mgr de Sinety du 31 janvier 2019

« Et si on changeait un peu de logiciel dans notre lecture du monde et des événements ? Et si on considérait que l’Église du Christ, qui rassemble des hommes et des femmes de tous pays, de toutes cultures et de toutes conditions, a quelqu’un à apporter au monde. ». Chaque semaine, Mgr Benoist de Sinety, vicaire général, donne son regard sur l’actualité au micro de RCF.

Alors voilà ce matin je vais être peut-être un peu plus consensuel pour certains et un peu moins pour d’autres. Mais puisque j’ai cette chance immense d’avoir le droit de parler dans un micro sur une bonne radio, je vais commencer par faire un récapitulatif de quelques points d’actualité :

Asia Bibi, vous vous souvenez ? Condamnée à mort emprisonnée pendant des années, dans son pays parce qu’elle est chrétienne et qu’elle est accusée à tort (et quand bien même ?) d’avoir critiqué le Coran. Et bien Asia Bibi, voilà elle est libre. Enfin pas tout à fait libre puisque pour l’instant elle ne peut pas encore quitter son pays, le Bangladesh mais en tout cas elle n’est plus en prison… Mais en France, qui parle de cela ?

Un parti politique choisi comme tête de liste un homme dont il est connu qu’il est chrétien. Pire même, il est catholique… Je ne le connais pas personnellement sauf pour l’avoir croisé de temps en temps. Il est probable que sur bien des points je serais d’accord avec lui, et que sur certains autres je serais en désaccord comme par exemple sur les migrants... Mais voilà, précisément on ne parle que d’une chose le concernant, c’est qu’il est chrétien. Non pas pour s’en réjouir mais pour s’en effrayer : on nous suggère toutes sortes de choses terribles à son sujet précisément à cause de sa foi… Ainsi donc, en France le fait d’être publiquement chrétien, discréditerait-il ?

Le week-end dernier un attentat a ravagé la cathédrale d’un diocèse des Philippines, en pleine messe. Des dizaines de morts et de blessés… Et tout cela dans l’ignorance totale des gros titres des journaux…

Au Panama la semaine passée plusieurs centaines de milliers de jeunes se rassemblent autour du pape qui les invite à ne pas se laisser piéger par la dictature de l’argent, du progrès, et des fausses apparences, et les envoie porter au monde la révolution de l’amour : mais en France, qui s’en soucie ?

Vous allez me dire : quel rapport entre tout cela ? N’êtes vous pas en train de devenir un peu parano ? Avouez qu’il y a de quoi en avoir un peu marre : et si on changeait un peu de logiciel dans notre lecture du monde et des événements ? Et si on considérait que l’Église du Christ, qui rassemble des hommes et des femmes de tous pays, de toutes cultures et de toutes conditions, a quelqu’un à apporter au monde, qui ouvre à l’homme une espérance et lui apporte la joie.

Chroniques De Mgr Benoist de Sinety sur RCF

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse