L’Église au rendez-vous de Kidexpo

Pendant quatre jours, des milliers d’enfants et leurs familles ont déferlé Porte de Versailles dans les allées de Kidexpo, salon dédié à leurs loisirs et préoccupations. Parmi les quelque 300 exposants, l’Église était présente. Reportage sur un stand pas comme les autres.

Des couleurs chatoyantes, des ordinateurs mis à la disposition du public et des bénévoles souriants. L’espace réunissant le Service de la catéchèse d’Île-de-France, « Les trésors de Paris » et la FACEL [1] ressemble à première vue aux autres stands mis en place, ce week-end, dans un grand hall de la Porte de Versailles, pour le salon Kidexpo.

Mais la comparaison s’arrête là car, à y regarder de plus près, on est bien loin dans cet espace des préoccupations des vendeurs de jeux et autres éditeurs présents. Ici, l’aspect ludique est une invitation à la réflexion et à l’apprentissage de connaissances religieuses et culturelles.

Ainsi, Melania, 10 ans, et Roxana, 12 ans, exécutent un parcours de découverte du patrimoine artistique chrétien de la capitale, grâce au petit jeu proposé sur le stand par « Les trésors de Paris ». Pour faire avancer leur pion d’arrondissement en arrondissement sur le plateau de jeu, elles doivent répondre à des questions autour de la Bible, de la vie du Christ ou de l’art sacré. Pas toujours facile pour les deux cousines, même si elles peuvent compter sur l’aide bienveillante de Florence, bénévole. Entre deux éclats de rire, elles peuvent ainsi apprendre quelques mots de vocabulaire architectural ou rassembler leurs souvenirs sur l’épisode de l’Annonciation. « Je crois que le patrimoine peut être une bonne introduction pour aborder la question de la religion, explique Florence. On s’adapte aux connaissances de chacun et on s’amuse ensemble. Pour moi, c’est vraiment un plaisir de discuter avec les enfants, ils sont adorables et très spontanés. »

Surpris mais intéressés

Comme Melania et Roxana, ils sont nombreux à faire une petite halte au stand de l’Église. À tout âge, qu’ils soient de familles catholiques ou non, les enfants peuvent choisir parmi les différentes animations proposées : jeux de plateau, quiz sur ordinateur ou encore dessins à colorier, il y en a pour tous les goûts et toutes les sensibilités. « Ça se passe très bien, note Pauline Dawance, responsable du Service de la catéchèse à Paris. On n’a pas de foule mais plutôt un passage continu. Cela permet de nouer de vrais contacts et de discuter avec les parents pendant que les enfants jouent. On peut comme ça bien répondre à leurs questions et les renseigner s’ils le souhaitent. Il y a par exemple des parents qui sont contents de nous trouver là car ils pensaient inscrire leurs enfants au caté mais n’avaient pas eu le temps de faire la démarche avant. »

Côté parents justement, si certains préfèrent ne pas s’attarder sur un stand religieux, beaucoup, bien qu’un peu surpris, voient d’un bon œil cette présence dans un salon grand public : « Je crois que dans un événement comme celui-là, il faut un peu de tout, estime par exemple Jean-Claude. Je ne suis pas catholique, mais je trouve bien qu’il y ait aussi ce type de proposition ici. » « Aborder la question de la religion par le jeu est une bonne idée, cela permet à ceux qui le désirent une petite approche simple et intéressante du sujet, souligne pour sa part Carole, venue de l’Oise avec ses enfants. Je suis un peu étonnée que l’Eglise soit là, mais je pense que c’est une très bonne chose. » • Pierre-Louis Lensel

[1FACEL : Fédération d’associations culturelles, éducatives et de loisirs.

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse