L’Esprit Saint répand en nos cœurs un esprit de prière (J-R Ostervald)

Un théologien protestant suisse : « Heureux ce chrétien dont le cœur est comme un sain sanctuaire, où Dieu est fréquemment et ardemment adoré, loué, béni et célébré par Jésus Christ, qui, selon ses promesses, accompagne toujours de son efficace intercession les prières de ses élus et de ses enfants ! »

Les temps de l’Évangile sont représentés, dans l’Ancien et a été dans le Nouveau Testament, comme des temps où l’Esprit de Dieu a été répandu avec la plus grande abondance dans le cœur de tous ses enfants. « Ils l’ont reçu sans mesure » avec tous ses dons et toutes ses richesses. Cet Esprit est appelé un esprit d’adoption, qui fait que nous osons nous écrier avec assurance : Abba, c’est-à-dire, "Père". C’est un Esprit qui rend témoignage à notre esprit que nou¬s sommes enfants de Dieu, et donc ses héritiers et les cohéritiers de Christ.

Ce doux témoignage nous est surtout donné par l’esprit de prière qui est répandu dans nos cœurs, qui nous apprend à prier, qui prie lui-même pour nous et avec nous, et cela avec un zèle "’ ardent et si enflammé qu’on ne peut exprimer l’ardeur des soupirs ¬que cet esprit forme en nous. C’est par l’effusion de cet esprit de prière que Dieu accomplit pleinement les promesses qu’il avait faites à cet égard par ses saints prophètes : " Je répandrai, dit-il, de mon Esprit sur toute chair ; je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem l’Esprit de grâce et de supplication. « Tout cela s’accomplit de manière bien merveilleuse le jour de la première Pentecôte. Aussi est-il dit de ces premiers chrétiens qu’« ils persévéraient d’un commun accord dans la prière ».

Et comment se pourrait-il que celui qui aime Dieu de tout son cœur, qui en est aimé, et qui est par là rempli de consolation et d’espérance, ne soit pas porté à prier, à adorer ce Dieu dont il éprouve les infinies dilections ? Heureux ce chrétien dont le cœur est comme un sain sanctuaire, où Dieu est fréquemment et ardemment adoré, loué, béni et célébré par Jésus Christ, qui, selon ses promesses, accompagne toujours de son efficace intercession les prières de ses élus et de ses enfants ! « En vérité, je vous dis que tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera ; demandez et vous recevrez, afin que votre joie soit accompli. »

Jean-Rodolphe Ostervald (1657-1764) est pasteur et théologien réformé suisse de Neuchâtel, traducteur de la Bible.
Traité de la prière dans Trésors spirituels des chrétiens d’Orient et d’Occident,
Martin de La Roncière

Méditations et Prières

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse