La consistance de Dieu

Par le P. Pierre Teilhard de Chardin.

La fleur que je tenais s’est fanée dans mes mains
Un mur s’est dressé devant moi au tournant de l’allée
La lisière a paru entre les arbres de la forêt que je croyais sans fin
Une flamme a consumé la feuille qui portait ma pensée.
L’épreuve est venue...et je n’ai pas été définitivement triste, comme je m’y attendais, de me heurter aux incertitudes et aux limites de n’importe quel bien particulier.

Au contraire, une joie insoupçonnée, glorieuse, a fait irruption dans mon âme. Pourquoi donc Seigneur ?
Parce que dans cette faillite des supports immédiats que je risquais de donner à ma vie, j’ai expérimenté, d’une manière unique que je ne reposais plus que sur votre consistance.

Source : Pierre Teilhard de Chardin s.j., « Hymne de l’Univers », Le Seuil, 2015

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse