La date de Noël et le refus d’une société divisée en Ukraine

L’archevêque de Zaporojié a récusé, lors d’une conférence de presse devant les journalistes locaux le transfert de la date du jour férié de Noël du 7 janvier (calendrier orthodoxe) au 25 décembre (tradition catholique et protestante).
Pour favoriser l’intégration européenne, le secrétaire du Conseil pour la sécurité et la défense de l’Ukraine, Alexandre Tourtchinov, avait déclaré qu’il faudrait en Ukraine transférer la date du jour férié de Noël du 7 janvier au 25 décembre.

L’archevêque de Zaporojié a récusé, lors d’une conférence de presse devant les journalistes locaux le transfert de la date du jour férié de Noël du 7 janvier (calendrier orthodoxe) au 25 décembre (tradition catholique et protestante).
Pour favoriser l’intégration européenne, le secrétaire du Conseil pour la sécurité et la défense de l’Ukraine, Alexandre Tourtchinov, avait déclaré qu’il faudrait en Ukraine transférer la date du jour férié de Noël du 7 janvier au 25 décembre.
Selon l’archevêque, la fête de Noël le 7 janvier est, pour les fidèles orthodoxes, une ancienne tradition, et transférer la fête, soi-disant pour l’intégration européenne, n’a aucun sens. C’est une tentative pour diviser la société ukrainienne. « Il y a une tradition selon laquelle nous vivons. Si nous transférons la fête, nous perdrons notre tradition sans en trouver une nouvelle. Ces gens s’efforcent de diviser la société.
« Cette idée ne vient pas de Dieu. Notre Église vit selon son calendrier et nous célébrerons les fêtes selon notre calendrier à l’avenir également. À nouveau, la société est divisée entre les “nôtres” et les “autres”, les “noirs” et les “blancs”, a fait remarquer l’archevêque. ».
Source : Chrétiens orientaux)

En bref

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse