La fidélité

« Je te reçois comme épouse et je te promets de te rester fidèle,
dans le bonheur et dans les épreuves,
dans la santé et dans la maladie,
pour t’aimer tous les jours de ma vie. »

La fidélité est le fondement de la confiance entre les époux ; elle réclame un effort sans cesse renouvelé de la part du mari et de la femme, afin que la dynamique du don et du pardon soit toujours vivante. Il y aura des moments où l’autre semblera plus difficile à aimer et où des blessures, peut-être involontaires, viendront questionner le sentiment amoureux... Quoi qu’il en soit de la valse des émotions et des sentiments, que le temps soit au soleil ou à la pluie, il importera de ne pas craindre le conflit et encore moins de lui laisser le dernier mot : « Être fidèle, c’est cultiver l’amour au fil de ses saisons changeantes ».

L’amour, avant d’être un sentiment, est une volonté : au moment du mariage, les époux se promettent fidélité non parce qu’ils s’aiment mais pour s’aimer. Cela est très différent, et permet de comprendre que l’amour n’est pas un « donné » une fois pour toutes, mais une construction patiente, une œuvre commune, qui, parce qu’elle est voulue, trouve les moyens de s’adapter sans cesse.

Pour réfléchir : De quelle manière concrète ma future épouse (mon futur époux) attend-elle (il) que je lui témoigne ma fidélité ? Ai-je déjà eu le sentiment ou la certitude d’avoir été infidèle ? Quels moyens ai-je pris pour remédier à cette situation ? M’en suis-je ouvert à une personne de confiance pour ne pas rester seul(e) face à cette difficulté.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse