L’Église
Catholique
À Paris

La joie et la beauté d’être consacré

À l’occasion de l’Année de la vie consacrée qui se poursuit jusqu’en février, le diocèse organise, samedi 21 novembre, une Journée portes ouvertes de la vie religieuse. Zoom sur trois des multiples congrégations qui partageront, ce jour-là, leur quotidien totalement donné. • Par Isabelle Demangeat

Mendier pour apporter Jésus

Impossible de ne pas sentir l’odeur de peinture fraîche ou d’ignorer les habits de travail des six petites sœurs de la communauté de l’Agneau qui viennent de former, depuis un peu moins de deux mois, la première fraternité de Paris, rue de Vaugirard. « C’est un peu revenir aux prémices de notre communauté », sourit l’une d’entre elles. Née dans les années 70 de la rencontre entre une religieuse dominicaine et les plus perdus de Paris, la communauté contemplative et missionnaire, officiellement créée en 1983, a pour charisme « d’incarner l’amour mendiant de Dieu ». Nourries de la Parole de Dieu, les petites sœurs de l’Agneau sont ainsi envoyées dans les pas de saint Dominique et saint François pour mendier leurs repas du jour, parfois en auto-stop. Elles illustrent ainsi « le geste de Dieu qui se tient à la porte de chaque cœur pour mendier son amour ».

- Samedi 21 novembre, de 15h à 18h : temps d’accueil, d’adoration à la chapelle et temps de rencontre, suivis des premières vêpres du Christ Roi. 110 rue de Vaugirard (6e). Tél. : 01 71 60 48 65.

Accueillir chacun comme un don de Dieu

« Affirmer avec conviction ce que nous sommes » : voilà ce qu’a permis d’intensifier, entre autres, l’Année de la vie consacrée pour Sr Marie del Henar. La supérieure de la communauté de Paris des Sœurs hospitalières du Sacré-Cœur de Jésus confie ainsi qu’elle s’est sentie renforcée dans sa vocation : celle d’accueillir, dans un foyer de vie et une maison d’accueil spécialisé, 80 personnes de tout âge, de toute religion, de toute couleur, porteuses d’un handicap physique ou mental. Avant d’arriver à Paris en 1894, la congrégation internationale dont elle fait partie a été fondée en Espagne en 1881 par saint Benoît Menni envoyé pour restaurer l’ordre de St-Jean de Dieu et le service des malades. Il créera alors une congrégation féminine pour s’occuper des femmes pauvres, malades et abandonnées. Depuis, les sœurs essaient de cheminer selon les besoins de la société en évolution, tout en restant fidèles à leur charisme hospitalier : accueillir chaque personne comme le Sacré Cœur de Jésus.

- Samedi 21 novembre, de 15h à 18h : temps d’accueil, de partage, visite des lieux et prière. 56 rue Desnouettes (15e). Tél. : 01 45 33 33 93.

Annoncer la Bonne Nouvelle par l’éducation

À l’image de Fr. Jacques-Vincent, responsable de la communauté à Paris, les Frères des écoles chrétiennes sont heureux d’être religieux non prêtres. Connus aussi sous le nom de Lassaliens, en mémoire de leur fondateur saint Jean-Baptiste de La Salle, ils peuvent ainsi annoncer Jésus Christ, tous les jours et dans 79 pays, à travers l’éducation des jeunes : de l’école primaire au post-bac, centres universitaires et lieux de réadaptation. À Paris, ils pilotent, avec des laïcs, les établissements scolaires La Salle Notre-Dame de la Gare (13e), les Francs- Bourgeois (4e), La Rochefoucauld (7e) et St-Germain de Charonne (20e) ; et, dans leur maison provinciale, rue de Sèvres, ils forment les futurs maîtres d’école (ISFEC) tout en accueillant durant l’année quelques étudiants ainsi que des personnes en formation pédagogique.

- Samedi 21 novembre, de 15h à 18h. 78 A rue de Sèvres (7e). Tél. : 01 44 49 36 00.

Les autres initiatives dans le diocèse de Paris

Zoom

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse