La liberté

« Vous allez vous engager l’un envers l’autre,
est-ce librement et sans contrainte ? »

La liberté est une condition essentielle pour pouvoir se marier. Les futurs époux doivent être libres : aucun des deux ne doit être marié, et aucun des deux ne doit subir de contraintes, que celles-ci soient d’ordre moral, financier, psychologique ou social...

Mais la question de la liberté va plus loin. Elle concerne non seulement les conditions du mariage, mais aussi son développement et sa vie. La liberté dans le couple s’exerce et se construit dans la mesure où chacun accepte de laisser mourir un peu de soi pour que le couple vive, et vive non chacun à côté de l’autre, mais chacun avec et pour l’autre. En somme, la liberté est la condition du mariage réussi, en tant qu’il est passage du « je » au « nous ».

Le « nous » à construire impliquera parfois de grands efforts, voire des renoncements, de la part de chacun. Cette liberté n’est pas acquise une fois pour toutes, elle implique une relation de qualité dans le couple qui permet à l’époux et à l’épouse de s’épanouir non au détriment l’un et l’autre, mais l’un par et pour l’autre dans la joie du don mutuel.

Pour réfléchir : Quelles dispositions puis-je prendre pour réfléchir posément à l’engagement du mariage ? Ai-je la possibilité de passer un moment loin de ma fiancée (de mon fiancé) et/ou de ma famille ? Jusques à quand puis-je discerner sans subir la pression des événements ? Suis-je suffisamment libre et fort pour dire « Non », et donc aussi pour dire « Oui » ?

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse