La liturgie du mariage

Au début de cette étape, on peut proclamer la foi de l’Église (« Je crois en Dieu »).

Puis le célébrant invite les témoins à se placer de chaque côté des futurs époux. Il poursuit en interrogeant les futurs époux au sujet de la liberté, de la fidélité, de l’indissolubilité et de l’accueil et de l’éducation des enfants.

C’est alors le moment de l’échange des consentements, le cœur de la célébration : les époux se reçoivent l’un l’autre et promettent de se rester fidèles. Pour choisir la formule de l’échange des consentements, rendez-vous ici.

Le célébrant reçoit le consentement au nom de l’Église, puis il bénit les alliances et les remet aux époux. L’époux passe l’alliance à l’annulaire de l’épouse, puis l’épouse fait de même pour l’époux : « Reçois cette alliance, signe de mon amour et de ma fidélité. »

Le célébrant invoque la bénédiction de Dieu. Le texte de la bénédiction nuptiale aura été choisi précédemment (si la messe est célébrée, cette bénédiction peut aussi être prononcée après le Notre-Père).

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse