L’Église
Catholique
À Paris

La lumière jaillit de la prière

« Toute évangélisation jaillit de la contemplation. Toute mission coule de l’adoration. Nous savons bien que les témoins les plus connus de notre temps sont, avant tout, des hommes et des femmes de prière. » Chronique audio de Mgr Bruno Lefevre Pontalis.

La lumière jaillit de la prière

« Toute évangélisation jaillit de la contemplation. Toute mission coule de l’adoration. Nous savons bien que les témoins les plus connus de notre temps sont, avant tout, des hommes et des femmes de prière. » Chronique audio de Mgr Bruno Lefevre Pontalis.

Tout ministère s’enracine dans la prière. Toute évangélisation jaillit de la contemplation. Toute mission coule de l’adoration. Nous savons bien que les témoins les plus connus de notre temps sont, avant tout, des hommes et des femmes de prière.

Oui, c’est comme un cercle de grâce. « Plus les idéologies se font séduisantes, affirmait le Pape Paul VI, plus l’apôtre doit intensifier sa contemplation du Christ Sauveur dans l’appel de son Esprit ».

Une des expériences les plus fortes d’une démarche missionnaire sera donc d’enraciner l’évangélisation dans la contemplation qui en est la source. Vivre avant tout une intimité avec le Christ pour ensuite, et ensuite seulement, le rayonner.

Les groupes de prière paroissiaux portent particulièrement ces intentions missionnaires cette année.Toutes nos évangélisations peuvent être portées par des priants, non seulement avant de partir mais en cours de mission. Quand certains témoignent dans la rue, en porte à porte, ou dans des rencontres spécifiques, d’autres prient. Ainsi chacun peut trouver sa place, répondre à l’appel, et être apôtre à sa manière.

N’oublions pas que dans l’Évangile, les prototypes des premiers apôtres ce furent les bergers de Noël et les femmes à Pâques, qui ont d’abord adoré, puis annoncé, recevant l’annonce par des Anges, pour la transmettre à leur tour.
C’est parce que les bergers louent et glorifient Dieux pour cet enfant qu’ils ont vu et entendu, que les gens de Bethleem viennent le voir et l’entendre.
C’est parce que Marie-Madeleine goûte d’abord un indicible moment d’intimité dans le silence matinal du jardin de Pâques, qu’elle peut être envoyée vers les apôtres.

Oui, en ces missions, n’oublions-pas que le rayonnement de notre mission surgira de notre enracinement dans la contemplation. Que la lumière jaillira de la prière.

Chronique “Être témoin de l’Évangile” de Mgr Bruno Lefevre Pontalis

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse