La patience : Une vertu divine à redécouvrir

Paris Notre-Dame du 21 mars 2019

Migrants : « Il faut créer des rencontres » • Chartres : Renouer avec l’espérance

Décryptage : Catholiques et migrants « Nous devons nous rencontrer ! »
Brigitte Staub est déléguée à la pastorale des migrants au sein du vicariat pour la Solidarité du diocèse de Paris, un réseau d’accueil et de réflexion sur les réfugiés, créé en 2010, qui regroupe les représentants de 21 entités (associations confessionnelles essentiellement, congrégations religieuses, paroisses, etc.). Elle revient de Milan où se sont tenues les 30e Rencontres européennes de la pastorale des migrants.

À méditer : La paternité responsable
En 1968, paraissait l’encyclique Humanæ Vitæ. Cinquante ans après, Mgr Michel Aupetit en propose une lecture pacifiée. La lucidité courageuse du bienheureux pape Paul VI est d’une actualité brûlante pour témoigner de la grandeur du mariage comme union ouverte à la procréation, dans un consentement libre et réfléchi. Cette réflexion est la huitième d’une série sur ce sujet.

Actualité : Pèlerinage de Chartres : renouer avec l’espérance
Nouveauté au pèlerinage de Chartres (Eure-et-Loir) des jeunes d’Île-de-France : une table ronde viendra, en amont de la messe des Rameaux, clôturer le week-end, dimanche 14 avril. Elle réunira quelques jeunes et deux personnalités ecclésiales ayant participé au synode des jeunes, Mgr Emmanuel Gobilliard, évêque auxiliaire de Lyon, et Mgr Philippe Bordeyne, recteur de l’Institut catholique de Paris. Ce dernier présente à Paris Notre-Dame le thème qu’ils aborderont : Quelle espérance pour la jeunesse ?

Société : Quand des lycéens handicapés participent au grand débat
Près de 60 lycéens parisiens de dispositifs ULIS (Unités localisées pour l’inclusion scolaire) et passerelle ont débattu mardi 12 mars au lycée Saint-Nicolas (6e) en présence de Sophie Cluzel, ministre en charge de la question du handicap. Une expérience valorisante pour ces jeunes dont l’Enseignement catholique souhaite faire entendre la voix.

Portrait : Lui, c’est la précision
C’est en Roumanie, son pays d’origine, que le P. Bernard Miclescu, vicaire à St-Joseph des Nations (11e), a découvert la maquette d’avions de guerre. Simple « détente », comme il la décrit, cette activité n’en est pas moins une passion, qui le rapproche de la vie des hommes.

Culture : Les Écritures, indéchiffrables ?
C’est le thème de la troisième conférence de Carême donnée le dimanche 24 mars à 16h30 à Notre-Dame de Paris. Pour introduire son propos, le P. Guillaume de Menthière, théologien et curé de N.-D. de l’Assomption de Passy (16e) s’appuie sur l’épisode des pèlerins d’Emmaüs. Nous avons demandé à un futur baptisé de 24 ans, Léo-Paul, de réagir à cette thématique.

Officiel

Dossier
La patience : Une vertu divine à redécouvrir

« C’est par votre patience que vous posséderez vos âmes » (Lc 21, 19). Ces paroles du Christ à ses disciples résonnent singulièrement aujourd’hui. La patience, qualité que notre société – régie par l’instantanéité – ne valorise pas, est pourtant une force qui nous permet de garder la maîtrise de nos décisions. L’homme patient sait attendre et mettre à profit ce temps pour cultiver son cœur et mûrir sa réflexion. L’homme patient reçoit mais ne prend pas. C’est un sage, qui sait se mettre au temps de Dieu, afin de découvrir dans sa vie les signes que celui-ci lui adresse. Et être patient s’apprend. Cette vertu se travaille. Le temps du Carême, temps d’attente de la résurrection du Christ, durant lequel les chrétiens sont invités à se rapprocher de Dieu, est un moment propice pour redécouvrir cette qualité divine.

Et si nous devenions patients ?
Pourquoi devoir patienter quand nous aimerions que certains événements de nos vies adviennent plus vite ? Pourquoi attendre le retour de Dieu, que ne vient-il nous sauver tout de suite ? Autant de questions sur la vertu de patience, à la croisée de l’humain et de la théologie, que nous avons posées à Sr Claude Deschamps, religieuse du Sacré-Cœur de Jésus à Paris, et au P. Matthieu Villemot, docteur en philosophie et professeur au Collège des Bernardins.

Faire fructifier un temps de célibat non choisi
Le célibat non choisi peut être une période difficile à vivre. Comment traverser ce temps en lui donnant du sens ? La réponse de Servane, célibataire, 35 ans.

« Se déposséder de ses idées pour les remettre dans les mains de Dieu »
À 55 ans, Hubert est éditeur d’un magazine professionnel, marié et père de huit enfants. Une responsabilité qui lui permet de vivre et d’expérimenter la patience.

« Supporter les maux avec égalité d’âme »
La patience est une qualité divine. Dans un monde régi par l’instantanéité, se fondant sur la réalisation immédiate de ses propres désirs, comment progresser dans cette voie ?

Se mettre au temps de Dieu
Le temps de la patience n’est pas facile à vivre. Surtout quand on espère tout de Dieu et qu’il tarde à nous répondre ! Ne pas désespérer nécessite de se mettre au temps de Dieu, en travaillant sur nous-même, afin de parvenir à lire dans nos vies ces signes qu’il nous envoie. C’est ce que qu’expérimentent à Manrèse, chaque année, des centaines de retraitants.

Des pistes pour agir : Comment se munir de patience
Concrètement, comment approfondir la notion chrétienne de patience comment s’en saisir au quotidien ? Quels son les lieux où prendre le temps de discerner un choix de vie , de s’aligner sur le temps de Dieu ? Paris Notre-Dame vous propose quelques pistes non exhaustives.

Sommaires

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse