L’Église
Catholique
À Paris

La prière du Seigneur : Notre Père

En réponse à la demande de ses disciples : « Seigneur, apprends-nous à prier » (Luc 11, 1), Jésus leur apprend la prière fondamentale du Notre Père.

Notre Père

Le 3 décembre 2017, le premier dimanche de l’Avent, une nouvelle traduction du Notre-Père entrera en vigueur dans toute forme de liturgie. Les fidèles catholiques ne diront plus désormais : « Ne nous soumets pas à la tentation » mais « Ne nous laisse pas entrer en tentation » :

Notre Père
qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite,
sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés
et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du mal.
Amen.

PDF - 401.6 ko
Carte “Notre Père”

En disant cette prière, nous nous associons à la prière même de Jésus, à la prière du Fils, l’Éternel engendré du Père.

Cette nouvelle traduction se veut plus précise, plus juste, pour mieux nourrir la prière de tous. Cela ne veut pas dire que la précédente était fausse. Celle-ci est plus en harmonie avec le sens commun qui veut que, comme le dit l’apôtre saint Jacques, « Dieu ne peut être tenté de faire le mal, ni ne tente personne » (Jc 1, 13). C’est en effet Lui Seul qui nous donne la force de ne pas succomber au Mal, de ne pas refuser la vie et l’amour qu’Il nous offre. Le Catéchisme de l’Église Catholique (§§ 2 846 – 2 849) offre une belle méditation qui nous introduit dans la richesse de cette demande : Ne nous laisse pas entrer en tentation.

La grâce, la faveur dont nous sommes l’objet, ravive en nos cœurs et en nos mémoires la merveille des dons de Dieu afin que nous ne succombions pas à l’oubli. C’est en effet en cela que réside l’ultime tentation : refuser d’accueillir les dons de Dieu, oubliant de confesser qu’ils viennent de sa main. Ensemble, en prenant garde à ne pas le faire mécaniquement, nous avons la grâce de prier, les uns avec les autres, les uns pour les autres, pour que vive toujours en nos cœurs la prière de Jésus-Christ.

Voir aussi

- Une nouvelle traduction pour le Notre Père, interview du père Éric Morin dans Paris Notre-Dame du 2 novembre 2017.

- « Ne nous laisse pas entrer en tentation », interview du père Éric Morin dans Paris Notre-Dame du 12 décembre 2013.

- L’article de la Commission diocésaine de pastorale liturgique et sacramentelle à propos des versions musicales.
- Dossier sur le site de la Conférence des évêques de France.

Quelques prières

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse