La Résurection

Deux textes proposés pour les fidèles de l’Église orthodoxe roumain à Paris qui devaient vivre la Semaine sainte et les fêtes de Pâques en 2020 à la maison

La Résurrection
« Toute l’histoire du salut pourrait être décrite dans un drame d’amour, comme un immense Cantique des cantiques : mais c’est moins la fiancée qui cherche le fiancé que le Dieu fidèle qui cherche son peuple adultère, qui cherche l’humanité qui s’est détournée de Lui, pour lui parler au cœur et lui rendre son premier amour (Osée 2, 16-17).

À Pâques, les épousailles sont consommées. Dans le Ressuscité, c’est l’humanité tout entière et le cosmos qui se trouvent secrètement recréés, transfigurés. Dans son hypostase divine, donc parfaite, et pour laquelle rien d’extérieur ne peut exister, le Christ, par une communion sans limite, assume tout l’être créé et l’entraîne dans sa Résurrection. En ressuscitant du tombeau, Tu as ressuscité avec Toi Adam et tout le genre humain. En Christ toujours vivant et présent dans l’Esprit, chacun de nous meurt et ressuscite : Hier, j’étais enseveli avec Toi, ô Christ ; aujourd’hui je me réveille avec Toi, ô Ressuscité ; Sauveur, glorifie-moi avec Toi dans Ton Royaume. La Résurrection a une portée cosmique, car le corps englobe secrètement le cosmos entier.
C’est pourquoi l’univers est appelé à se réjouir après avoir tremblé d’une horreur sacrée devant la Passion et l’ensevelissement de son Créateur... Que tout l’univers soit en fête, toute la terre... car Il est ressuscité, le Christ, joie éternelle ! »
Olivier Clément, La Célébration pascale

« Le Christ, par Sa Résurrection, ce n’est pas un fleuve, ni un canal, qu’Il nous a fait traverser, Il nous a fait traverser un abîme qu’il était impossible à l’homme de traverser tout seul. Il nous a fait passer de la mort à la vie. Maintenant tout est joie, grâce à la Résurrection de notre Christ. As-tu vu, maintenant, au printemps, les chevreaux qui sautent sur l’herbe, tètent un peu leur mère, puis sautent de nouveau ? C’est de cette manière que nous devrions, nous aussi, sauter, sous l’effet d’une joie indicible pour la résurrection du Seigneur et la nôtre. À chacune de tes peines, à chacun de tes échecs, concentre-toi en toi-même et récite, tout lentement, le tropaire : Célébrons la mise à mort de la mort, la destruction de l’enfer ; c’est le début d’une vie nouvelle éternelle ; dansant d’allégresse, chantons Celui qui en est l’auteur, Lui le seul béni et Dieu de nos Pères, au-dessus de toute gloire. Tu verras alors que l’événement le plus considérable dans ta vie comme dans la vie du monde s’est déjà produit.

C’est la Résurrection du Christ, notre salut. Tu prendras alors conscience que le contretemps qui t’arrive est de trop peu d’importance pour pouvoir changer ton humeur ».
Saint Porphyre, Anthologie de conseils

Textes proposés dans le livret Vivre la Pâque en temps de confinement, diffusé avec la bénédiction de Mgr Joseph, métropolite de la Métropole orthodoxe roumaine d’Europe occidentale et méridionale, qui donne des indications permettant cette année de vivre la Semaine Sainte et la Pâque à la maison.

https://orthodoxie.com/wp-content/uploads/2020/04/Livret_Semaine_Sainte_2020.pdf

https://orthodoxie.com/wp-content/uploads/2020/04/grand_canon_5semaine.pdf

Méditations et Prières

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse