Le caté pour tous

Depuis plus de dix ans, l’École médicopédagogique de Chaillot permet à ses élèves de suivre une catéchèse spécialisée à St-Pierre de
Chaillot (16e). Ce mercredi 5 octobre, ceux qui le souhaitaient
avaient rendez-vous à la paroisse pour démarrer l’année. Rencontre.

Une fois par semaine, St-Pierre de Chaillot (16e) propose une séance de catéchisme pour les enfants ayant un handicap mental. Une initiative qui leur permet de vivre en Église et de se préparer aux sacrements, selon une pédagogie adaptée.
Une fois par semaine, St-Pierre de Chaillot (16e) propose une séance de catéchisme pour les enfants ayant un handicap mental. Une initiative qui leur permet de vivre en Église et de se préparer aux sacrements, selon une pédagogie adaptée.
Photo : Laurence Faure

Aymeric regarde autour de lui et serre quelques mains. Alerte, sac sur le dos, le petit garçon de 9ans commence sa deuxième année de « caté » ce matin. Devant la porte de la maison paroissiale, quelques parents s’attardent pour discuter encore un peu avec les quatre catéchistes présentes et le P. Marc Guelfucci, vicaire de la paroisse. 8h35 à 9h05 : c’est le temps imparti pour cette catéchèse où chaque minute passée avec les enfants compte. Ce matin, sur les six enfants atteints d’un handicap mental inscrits pour l’année, trois sont au rendez-vous : Déborah, Tania et Aymeric. Les petits pas résonnent dans la salle, plongée dans la pénombre. Seules les bougies du coin-prière, orné d’une icône et de plusieurs dessins, éclairent la pièce. Nicole, catéchiste depuis douze ans auprès d’enfants ayant un handicap mental, parle à mots couverts pour les faire entrer dans le silence : « Seigneur, me voici devant toi. » La concentration des enfants n’est pas au rendez-vous et pourtant l’apaisement est palpable. « Ces enfants sont continuellement dans l’agitation, le silence est donc une pédagogie pour eux. Ils sont capables d’entrer dans une qualité de silence impressionnante, car ce sont des enfants extrêmement réceptifs. » Leurs sens sont donc particulièrement sollicités. Après la prière, chacun fouille joyeusement dans son pot à crayons et anime de traits multicolores les feuilles de papier Canson et les images préparées à leur intention. Au tableau, sont accrochés plusieurs dessins colorés du jardin d’Eden, de la lune et du soleil… En ce jour de rentrée, le thème est la Création. Déborah brandit son dessin, Tania se lève en riant pour aller écouter le P. Guelfucci. Difficile de maintenir son attention très longtemps. « Mais l’âme est un buvard, affirme l’aumônier dans un sourire, il ne faut pas se lasser de répéter. Le catéchisme n’est pas différent de celui fait à d’autres enfants, seule la pédagogie est adaptée. » Répéter, interagir, leur donner des repères en les inscrivant dans le temps liturgique : tels sont les objectifs. « Et quels que soient la méthode ou notre thème, le message est le même : « Ils sont enfants de Dieu et bien-aimés du Père », insiste Nicole.

Au chaud dans l’église

Aimés par Dieu et partie intégrante de l’Église.Tel est le leitmotiv de ce petit bataillon paroissial mobilisé au service de la personne fragile : « Le lien avec la communauté chrétienne est d’une importance capitale pour ces enfants, car elle les inscrit physiquement et spirituellement dans un cadre. Elle leur donne une stabilité qui leur permet de s’épanouir », explique Nicole. En témoigne Régine, paroissienne de St-Pierre de Chaillot, nouvelle catéchiste et maman d’un jeune garçon autiste, ancien élève de ce groupe : « Jean-Rémy, qui a fait sa première communion ici, a été transformé, son esprit s’est ouvert. C’était bon qu’il rencontre des enfants comme lui, cela l’a fait grandir et lui a donné confiance : il était comme les autres. En tant que mère, cela m’a aussi aidée à mieux comprendre mon fils. »Sans cesse à l’écoute, les catéchistes en recueillent aussi des fruits : « Chaque mercredi, c’est nous qui remercions ces enfants de nous avoir appris l’humilité, la douceur et la docilité », conclut Nicole. • Laurence Faure

LE CATÉCHISME POUR LES ENFANTS SOURDS ET MALENTENDANTS

À Paris, plusieurs possibilités permettent aux enfants sourds, quel que soit leur mode de communication (oral, langue des signes, langage parlé complété) d’aller au catéchisme et de se préparer à recevoir les sacrements. La Pastorale des jeunes sourds propose notamment une aide à l’intégration dans un groupe ordinaire (en l’accompagnant, ou en formant son catéchiste), des aides à la création d’un groupe spécifique avec d’autres enfants sourds ou si besoin un accompagnement individuel. www.sourds.paris.catholique.fr
Contact :
Myriam Fave (Pastorale enfants et jeunes sourds)
jeunes.sourds@diocese-paris.net
Tél. 01 45 49 61 20 (mardi-vendredi), 06 78 47 92 29.

Des pistes pour agir

La catéchèse pour les enfants porteurs de handicap - dite pédagogie catéchétique spécialisée (PCS) - continue de se développer à Paris, en lien avec le Service diocésain de la catéchèse qui compte sur les forces vives des paroisses et appelle chacun à « veiller ».

  1. Devancer les demandes
    À chacun de se mettre à l’écoute des parents d’enfants handicapés qui n’osent pas toujours demander un catéchisme adapté pour leurs enfants : informer qu’il est possible de discuter avec eux pour voir ce qui est réalisable, faire la démarche de les connaître et de les accueillir. En pratique : des affichettes A4, A3 et des dépliants sont mis à disposition de tous, pour communiquer sur ces possibilités. Un document de quatre pages, intitulé « Accueillir des enfants, des jeunes et des adultes handicapés dans nos communautés » est également à disposition sur le site : www.handicap.catecheseparis.com
  2. S’adapter
    La catéchèse s’adapte aux possibilités de chaque enfant en situation de handicap. Dans certains cas, un paroissien peut se porter bénévole et s’occuper de l’enfant pendant la séance « classique » de catéchisme. Dans d’autres, un accueil individuel est préférable, parfois un petit groupe spécifique pourra proposer une pédagogie adaptée.
  3. Se renseigner
    Une cartographie des paroisses proposant des catéchèses, parfois liées à des établissements spécialisés est accessible en ligne sur www.handicap.catecheseparis.com. Y sont aussi indiquées celles qui accueillent des communautés « Foi et Lumière ».
  4. Se former
    Pour mieux accompagner des enfants de façon plus personnalisée, des formations de catéchistes sont proposées à St-Jacques du Haut-Pas (5e) les jeudis 2, 9 et 16 février 2012, en soirée. Elles sont animées par le P. Édouard Catrice, délégué régional et diocésain pour la Pastorale des personnes handicapées (PPH) et en Pédagogie catéchétique spécialisée (PCS) . Renseignements et inscriptions : 01 45 49 61 15 ou pcs@diocese-paris.net - Enfin, quelques ouvrages, disponibles pour la plupart en librairie, peuvent aider à l’accompagnement des personnes handicapées. Les plus récents sont recensés sur le site www.handicap.catecheseparis.com

Contact : Anne-Françoise Marès,
Service de la catéchèse,
01 45 49 61 15
pcs@diocese-paris.net

Contact

Paris Notre-Dame
10 rue du Cloître Notre-Dame
75004 Paris
Tél : 01 78 91 92 04
parisnotredame.fr

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse