Le Christ est tout pour ses saints - Saint Nicolas Cabasilas (v. 1321-1397)

Nombreuses sont les choses qui nous sont indispensables pour vivre : l’air, la lumière, la nourriture, les vêtements, et jusqu’aux facultés et aux membres que nous tenons de la nature

Nombreuses sont les choses qui nous sont indispensables pour vivre : l’air, la lumière, la nourriture, les vêtements, et jusqu’aux facultés et aux membres que nous tenons de la nature ; il n’en n’est cependant aucune que nous utilisions ou dont nous ayons besoin à chaque instant et dans tous les cas. Au contraire, nous nous servons tantôt de l’une, tantôt de l’autre. Le vêtement, nous nous en couvrons certes, mais il ne saurait être un aliment. Nous ne recourons pas continuellement aux opérations de nos sens et de nos membres ; quand on a besoin d’écouter, l’œil et la main restent inactifs ; pour ceux qui voudront toucher, la main suffira, mais elle ne suffirait plus pour ceux qui voudraient sentir, entendre ou voir.

Le Sauveur, au contraire, est présent, toujours et de toutes les manières, à ceux qui vivent en lui, au point de répondre à tous leurs besoins, d’être tout pour eux et de ne pas les laisser regarder quoi que ce soit d’autre ni chercher quoi que ce soit ailleurs. Car il n’est rien dont les saints puissent avoir besoin que lui-même ne soit pour eux. Il les enfante et les fait grandir, il les nourrit, il est leur lumière et leur souffle. Il façonne pour lui-même leur œil, il les illumine pour lui-même en retour et leur donne de le voir lui-même.

Nourricier, il est aussi nourriture ; il est celui qui donne « le pain de la vie », et il est lui-même ce qu’il donne. Il est vie pour ceux qui vivent, huile parfumée pour ceux qui respirent, vêtement pour ceux qui veulent se couvrir. Et certes, par lui nous avons la faculté de marcher ; c’est lui « le Chemin », et c’est encore lui le lieu de repos sur le chemin et le terme du chemin. Nous sommes ses membres, il est la tête. S’il faut combattre, il combat avec nous ; sommes-nous vainqueurs, il est aussitôt notre couronne.

Ainsi, de toutes parts il nous tourne vers lui. Par une contrainte admirable et une tyrannie pleine d’amour, vers lui seul il attire et à lui seul il unit.

Saint Nicolas Cabasilas (v. 1321-1397) - La vie en Christ

 [1]

Extrait des Trésors spirituels des chrétiens d’Orient et d’Occident de Martin de la Roncière.

[1Saint Nicolas Cabasilas (né à Thessalonique) est un auteur byzantin du XIVe siècle. Conseiller et ami de l’empereur Jean VI Cantacuzène, il fut un grand théologien laïc qui marqua la renaissance culturelle et mystique de Byzance, proche de l’école de spiritualité de l’hésychasme et de Grégoire Palamas.

Méditations et Prières

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse