L’Église
Catholique
À Paris

Le jardin clos et la virginité de Marie, images médiévales et pensée de l’incarnation

9 Conférences, chaque lundi et chaque jeudi de 18h30 à 20h, du 15 janvier au 15 février 2018.

Infos
1er février à 18h30

Collège des Bernardins 20 rue de Poissy

Dieu place d’abord l’homme dans un jardin, « pour le cultiver et le garder » à la suite de son créateur dit la Bible (Gn 2). L’Eden est un jardin des délices, d’abondance et de rafraîchissement. L’eau coule en abondance dans ce paradis dont le nom - en hébreu (pardès) et en grec (paradeisos) - signifie « verger entouré de murs ».
Né dans un pays désertique cette image paradisiaque du jardin est une idée du bonheur Ainsi dans l’Islam, le paradis (Al Janna) est un jardin magnifique.
Le Cantique des cantiques compare l’être aimé à « un jardin clos ». Au Moyen Âge, ce jardin clos, symbole de la vie monastique, donne sa forme aux cloîtres, lieux de repos et de méditation.
L’Amour fait renaître ce Paradis : Jésus vient à Gethsémani (« le pressoir ») le jardin des oliviers, pour se retirer et prier (Mc 14 ; Mt 26 ; Jn , 18) et c’est le lieu de son agonie et de la violence de son arrestation. Comme un grain semé en terre Jésus est enterré dans un jardin.
Mais au matin de Pâques, Marie-Madeleine voit dans le ressuscité le « jardinier » (Jn 20). En lui s’inaugure une création nouvelle.

A travers les nouvelles interrogations sur le devenir de la planète, le jardin et l’humanité se trouvent encore au cœur des enjeux les plus contemporains au terme d’une histoire jamais achevée, toujours à relire ou à reconstruite, et que ce nouveau cycle d’Art, Culture et Foi / Paris vous propose de découvrir.

Jeudi 1e février 2018, 18h30-20h
avec Jean-Paul DEREMBLE, Historien de l’art, maître de conférences à l’Université de Lille III

Informations et inscriptions : https://www.collegedesbernardins.fr/formation/art-culture-et-foi

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse