Retour à l'accueil

En route pour les JMJ 2019

Pour tout savoir sur les JMJ de 2019, à Panama et à Panam’ du 24 au 27 janvier !

Le Pape François

Qui est François ?

Qui est François ?

Le Cardinal jésuite argentin Jorge Mario Bergoglio a été élu Pape le mercredi 13 mars 2013. En référence à Saint François d’Assise, il a choisi le nom de François et a déclenché rapidement une explosion de joie à travers le monde !

Né le 17 décembre 1936 à Buenos Aires en Argentine, Jorge Mario Bergoglio a suivi une formation d’ingénieur chimiste avant de choisir la voie du sacerdoce en entrant au séminaire de Villa Devoto. En 1958, il passe au noviciat de la Compagnie de Jésus et fait des études de lettres et de philosophie. Le 13 décembre 1969, il est ordonné prêtre et il prononce ses vœux perpétuels chez les jésuites le 22 avril 1973. Provincial des jésuites d’Argentine pendant six ans, il finit son doctorat en Allemagne puis devient directeur spirituel de l’Église de la Compagnie de Jésus de Cordoue.

Le Cardinal Antonia Quarracino, archevêque de Buenos Aires, le sollicite comme collaborateur et, le 20 mai 1992, le Pape Jean-Paul II le nomme évêque titulaire d’Auca et auxiliaire de Buenos Aires ; il reçoit la consécration épiscopale le 27 juin 1992. Le 3 juin 1997, il est promu archevêque coadjuteur de Buenos Aires. Après la mort du Cardinal Quarracino, il devient archevêque de Buenos Aires – un diocèse de plus de trois millions d’habitants –, le 28 février 1998. Le Pape Jean-Paul II le crée Cardinal le 21 février 2001. De 2005 à 2011, il préside la Conférence épiscopale d’Argentine.

Haute figure de l’Église en Amérique latine, très aimé dans son diocèse, le Cardinal Jorge Mario Bergoglio a toujours accordé une grande importance à la justice sociale, à la lutte contre la pauvreté, à la simplicité. Il justifie son train de vie modeste, parfois qualifié d’« ascétique », en disant : « Mes gens sont pauvres et je suis un des leurs ». Lorsque Jean-Paul II le crée Cardinal, en 2001, il invite les fidèles à ne pas faire le déplacement à Rome et à plutôt destiner l’argent du voyage aux pauvres. Le nom qu’il s’est choisi, en hommage à Saint François d’Assise, est dans la droite ligne de cette recherche de simplicité et d’attention à la pauvreté, comme son premier discours qu’il a commencé par une prière pour Benoît XVI.

Son élection a suscité la surprise et, très rapidement, l’enthousiasme, particulièrement chez les jeunes. Dès la fête des Rameaux 2013, le Pape François dans son homélie évoque les JMJ : « Chers amis, moi aussi je me mets en route dès aujourd’hui avec vous, sur les traces de Jean-Paul II et de Benoît XVI. Désormais nous sommes proches de la prochaine étape de ce grand pèlerinage de la Croix. J’envisage avec joie d’aller en juillet prochain aux JMJ. Je vous donne rendez-vous dans cette grande ville… Préparez-vous, surtout spirituellement dans vos communautés, pour que cette rencontre soit un signe de foi pour le monde entier. Les jeunes doivent dire au monde qu’il est bon de suivre Jésus, de marcher avec lui. Son message est un bienfait. Dites-lui qu’il est bon de se surpasser et d’aller vers les périphéries du monde et de nos vies pour porter ce message. »

Photo : SIPA

Voir aussi