Le Patriarcat de Moscou et le schisme des « vieux-croyants »

Il est nécessaire de surmonter le schisme qui s’est produit dans l’Église orthodoxe russe au XVIIe siècle, mais cela ne se produira pas bientôt, selon le métropolite Hilarion. . Il a également mentionné que la visite récente du président russe au chef des vieux-croyants était liée au soixante-dixième anniversaire de celui-ci et au prochain 400e anniversaire de la naissance du chef des vieux-croyants, l’archiprêtre Avvakoum.

Il est nécessaire de surmonter le schisme qui s’est produit dans l’Église orthodoxe russe au XVIIe siècle, mais cela ne se produira pas bientôt, selon le chef du Département synodal des affaires ecclésiastiques extérieures, le métropolite de Volokolamsk Hilarion. « L’Église a toujours déclaré que la division qui s’est produite au XVIIe siècle n’est pas une chose à laquelle on peut se résigner, et aussi qu’il est nécessaire de produire les efforts pour que cette division soit surmontée », a déclaré le métropolite le 1er juin à Moscou lors de la présentation de son nouveau livre.

Le hiérarque a exprimé le regret qu’actuellement les deux Églises « sont encore assez loin de travailler concrètement à surmonter ce qui en son temps a divisé les fidèles orthodoxes de notre patrie ». Néanmoins, le métropolite a souligné qu’il entretenait de bonnes relations avec le chef de l’Église orthodoxe des vieux-croyants, le métropolite Corneille, et qu’ils se rencontraient régulièrement. Il a également mentionné que la visite récente du président russe au chef des vieux-croyants était liée au soixante-dixième anniversaire de celui-ci et au prochain 400e anniversaire de la naissance du chef des vieux-croyants, l’archiprêtre Avvakoum.
Source : orthodoxie.com - 2 juin 2017.

En bref

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse