Le retour du rite catholique dans la chapelle d’Henri VIII

Pour la première fois depuis le schisme anglican, il y a plus de 450 ans, les vêpres ont été célébrées selon le rite latin de l’Église catholique le 9 février, dans la splendide chapelle du palais de Hampton Court, la résidence favorite du roi Henri VIII.

Le retour du rite catholique dans la chapelle d’Henri VIII
Pour la première fois depuis le schisme anglican, il y a plus de 450 ans, les vêpres ont été célébrées selon le rite latin de l’Église catholique le 9 février, dans la splendide chapelle de la résidence favorite du roi Henri VIII, le roi qui a provoqué le schisme anglican. Le palais de Hampton Court, qui se dresse sur les berges de la Tamise au Nord-Ouest de Londres, est le plus ancien palais Tudor d’Angleterre. Dans ce lieu emblématique, cette célébration liturgique, ouverte au public, a eu un fort impact œcuménique. Elle a été voulue par deux organismes qui s’occupent de la promotion de l’art et des artistes.
Les vêpres ont été présidées par le cardinal Vincent Nichols, archevêque catholique de Westminster, et le sermon prononcé par l’évêque anglican de Londres, le révérend Richard Chartres, doyen de la chapelle de Sa Majesté. Avant la célébration, les deux responsables religieux ont proposé au public une conversation à deux voix sur la foi et la couronne, autrement dit sur les rapports des Églises catholique et anglicane avec la monarchie. Les deux intervenants entendaient mettre l’accent sur les liens qui unissent leurs deux Églises, plus forts que ceux qui les divisent, et sur la poursuite du dialogue.
Ces dernières années, l’amélioration des rapports entre les deux Églises s’est manifestée par des gestes hautement symboliques, comme la célébration qui aura lieu mardi soir. Mais des dossiers lourds, comme l’ordination des femmes, freinent la qualité des relations. ….
Les vêpres étaient dédiées à Saint Jean-Baptiste car la chapelle du château a été construite sur les restes d’une chapelle de l’Ordre hospitalier des chevaliers de Saint Jean. La célébration fut animée par l’exécution de morceaux choisis pour commémorer l’histoire religieuse tumultueuse de la Chapelle royale. Chargée, après le schisme, de remplacer la musique sacrée catholique par une musique adaptée à la nouvelle liturgie du culte anglican, celle-ci a joué un rôle central dans les mutations religieuses du XVIe siècle.
Source : Radio Vatican

En bref

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse