Le Vendredi Saint et les catholiques de Bavière

En Bavière, pour la Cour Constitutionnelle, la réglementation actuelle du Vendredi Saint comme « jour de silence » est observée de manière trop stricte et devra comporter des exceptions. C’est ce qu’elle a annoncé fin novembre. La décision de la Cour fait suite à une pétition des mouvements laïcs et athées selon lesquels cette observance n’est pas compatible avec les lois en vigueur.

En Bavière, pour la Cour Constitutionnelle, la réglementation actuelle du Vendredi Saint comme « jour de silence » est observée de manière trop stricte et devra comporter des exceptions. C’est ce qu’elle a annoncé fin novembre
La décision de la Cour fait suite à une pétition des mouvements laïcs et athées selon lesquels cette observance n’est pas compatible avec les lois en vigueur. En rendant son verdict la cour constitutionnelle n’a pas attaqué la coutume mais a demandé qu’elle soit partiellement amendée. Bien que les décisions de la Cour soient contraignantes, la Bavière a décidé de surseoir aux nouvelles réglementations afin de « les examiner tranquillement », selon les termes du ministre de l’intérieur bavarois Joachim Herrmann afin de pouvoir en maintenir les caractéristiques de ce « jour de silence ».

Du côté de l’Église, l’archevêque de Bamberg, Mgr Ludwig Stick, a regretté la décision car, pour lui, ces ‘ jours de silence’ « sont une bénédiction en ces temps de frénésie et de commercialisation ». Même s’il est hors de question de reprendre les décisions de la Cour, il faudrait que ces jours de repos puissent néanmoins être maintenus.
La Bavière observe à part le Vendredi Saint, la Toussaint et la veille de Noël comme ‘jours de silence’ qui interdit toutes les manifestations publiques. Ainsi les règles les plus strictes s’appliquent au Vendredi Saint où les événements sportifs ou musicaux sont absolument interdits.

Cette stricte interdiction a été levée par la Cour constitutionnelle et doit aboutir à un aménagement de la loi notamment dans la catholique Bavière, tenant compte néanmoins de la protection en ce domaine des fêtes religieuses.
Source : KNA.Infocatho

En bref

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse