lectio divina

« METTRE LA PAROLE
EN PRATIQUE »

« METTRE LA PAROLE

EN PRATIQUE »

« Ne soyez pas seulement des auditeurs qui s’abusent eux-mêmes ! Qui écoute la Parole sans la mettre en pratique ressemble à un homme qui observe sa physionomie dans un miroir. Il s’observe, part, et oublie comment il était. Celui, au contraire, qui se penche sur la Loi parfaite de liberté et s’y tient attaché, non pas en auditeur oublieux, mais pour la mettre activement en pratique, celui-là trouve son bonheur en la pratiquant. » (Jc 1, 18-25).

C’est donner corps à Dieu qui nous parle.

Cette étape consiste, concrètement, à obéir à la parole qui traduit littéralement, le terme grec utilisé dans le Nouveau Testament pour désigner l’obéissance (hypakouein), qui signifie « donner écoute », dans le sens d’exécuter ce que l’on a écouté.

PRATIQUEMENT

Le groupe constitué se retrouve une fois par mois.

Le texte de la Parole de Dieu est celui du dimanche suivant la réunion. On s’attachera plus particulièrement à l’Evangile selon saint Marc lu jusqu’au dimanche du Christ-Roi.

La prière termine ou commence la séance….

Chacun propose des intentions de prière qui constitueront la Prière Universelle du dimanche.

Interpellations, questions, interrogations font partie de la réflexion de tous.

PAROISSE BON PASTEUR

{{}}

LECTIO DIVINA

Se laisser scruter par les Ecritures

La parole de Dieu comme chemin de sanctification personnelle

177 rue de Charonne 75011 PARIS – 01.43.71.05.24
bonpasteur@orange.fr
« Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route,
et qu’il nous faisait comprendre les Écritures ? » (Luc 24, 32)

« Le Verbe s’est fait chair » (Jn 1, 14). Avec la venue du Christ, Dieu parle avec une voix humaine, audible par les oreilles du corps. « Ce qui était depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché du Verbe de vie […] nous vous l’annonçons à vous aussi » (1 Jn 1, 1).
Le Verbe a été vu et entendu ! Pourtant ce que l’on entend n’est pas une parole d’homme, mais la parole de Dieu, car ce n’est pas la nature qui parle mais la personne, et la personne du Christ est la même personne divine que le Fils de Dieu.

« ACCUEILLEZ LA PAROLE »

« La Parole de Dieu - disait saint Ambroise - est la substance vitale de notre âme ; elle la nourrit, l’entretient et la gouverne ; rien en dehors de la parole de Dieu, ne peut faire vivre l’âme de l’homme. »

Etre à l’écoute de la parole dans la liturgie, puis les livres et, irremplaçable, dans la lecture personnelle de la Bible chez soi.

« MEDITER LA PAROLE »

{{}}
« Une si grande force, une si grande puissance se trouve dans la Parole de Dieu, qu’elle se présente comme le soutien et la vigueur de l’Eglise, et, pour les fils de l’Eglise, comme la solidité de la foi, la nourriture de l’âme, la source pure et intarissable de la vie spirituelle ». (Constitution Dei Verbum).

Méditer ou contempler la Parole c’est « se pencher » sur la Parole, c’est rester longtemps devant le miroir.

Les Pères utilisaient à ce propos l’image de « mâcher » ou de « ruminer ».

La Parole de Dieu, dit la lettre aux Hébreux, « pénètre jusqu’au point de division de l’âme et de l’esprit, des articulations et des moelles, elle peut juger les sentiments et les pensées du cœur » (Hb 4, 12-13).

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse