Les chemins de croix

Histoire et définition des chemins de croix, exemples parisiens.

Le chemin de croix est la méditation de la passion du Christ

Le chemin de croix nous fait revivre les évènements de la passion de Jésus et nous fait réfléchir à la signification de ces évènements. La méditation de la passion avec le Chemin de Croix se fait d’une manière concrète en parcourant un trajet de stations. Le corps est associé à la méditation. Celle ci est aidée aussi par les images des différentes stations. La marche, les images et les récitations de formules soutiennent la pensée.|

Origine du chemin de croix

Les franciscains, au XIVe et XVe siècle, prirent l’initiative d’inviter les fidèles qui venaient en pèlerinage à Jérusalem, à participer à la passion de Jésus en allant du tribunal de Pilate au Calvaire. Puis à partir du XVe, pour ceux qui ne pouvaient aller à Jérusalem, ils firent des représentations des épisodes de la passion du Christ pour que l’on puisse méditer les souffrances de Jésus. Les franciscains diffusèrent la dévotion au chemin de croix.

Histoire des stations du chemin de croix

Les “stations” du chemin de croix sont les étapes du chemin parcourues par Jésus lors de sa montée au Calvaire. Le nombre des stations varia jusqu’à la fin du XVIIe siècle où il fut fixé à quatorze par les papes Clément XII et Benoît XIV, qui précisèrent la forme du chemin de croix, dont cependant l’Église n’a jamais fait une liturgie proprement dite.

Le chemin de croix consiste en 14 croix en bois, fixées sur les murs de l’église, accompagnées habituellement d’une peinture ou d’une sculpture représentant le sujet de la station. Les croix sont disposées à des intervalles tels qu’elle jalonnent un chemin et pour qu’en les parcourant les fidèles fassent le tour complet de l’église. Le chemin de croix tourne habituellement en sens inverse des aiguilles d’une montre.

En 1991 lors qu’il a fait le chemin de croix sur le mont Palatin, Jean-Paul II a supprimé les stations sans référence biblique (Les 3 chutes de Jésus, sa rencontre avec sa mère et celle avec Véronique) et il les a remplacé par d’autres stations inspirées de l’Évangile.

Les stations évangéliques du Chemin de Croix de Jean Paul II

- 1ère Station : Jésus au jardin des Oliviers
- 2e Station : Jésus, trahi par Judas, est arrêté
- 3e Station : Jésus est condamné par le Sanhédrin
- 4e Station : Jésus est renié par Pierre
- 5e Station : Jésus est jugé par Pilate
- 6e Station : Jésus est flagellé et couronné d’épines
- 7e Station : Jésus est chargé de la croix
- 8e Station : Simon de Cyrène aide Jésus pour porter la croix
- 9e Station : Jésus rencontre les femmes de Jérusalem
- 10e Station : Jésus est crucifié
- 11e Station : Jésus promet son Royaume au bon larron
- 12e Station : Jésus sur la croix, sa mère et son disciple
- 13e Station : Jésus meurt sur la croix , le cœur ouvert
- 14e Station : Jésus est déposé au sépulcre

A Paris existent de nombreux chemins de croix originaux :
- Biblique et finissant par des sculptures monumentales à Saint-Roch.
- En vitraux à Saint-Eugène
- En tenant compte du suaire de Turin à Saint-Georges
- Selon les modifications de Jean-Paul II à Sainte-Élisabeth
- Terres cuites en haut des voûtes à Saint-Antoine des Quinze-Vingts
- Synthétisé en 8 stations à la chapelle Saint-Dominique
- Le chemin de la Passion à Saint-Denis du Saint-Sacrement

Liturgie et art sacré

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse