Les commémorations de la Réforme seront « œcuméniques et internationales »

Une présentation des différentes manières de marquer les 500 ans de la Réforme par le l’évêque Heinrich Bedford-Strohm, président du Conseil de l’Église évangélique d’Allemagne (EKD). « Grâce à cette différence notable avec les autres commémorations des siècles passés, nous envoyons un signal de réconciliation et souhaitons prendre un nouveau départ », il a déclaré.

En 2017, le cinq-centième anniversaire de la Réforme devrait constituer un événement profondément œcuménique, européen et international, d’après l’évêque Heinrich Bedford-Strohm, président du Conseil de l’Église évangélique d’Allemagne (EKD).
« Grâce à cette différence notable avec les autres commémorations des siècles passés, nous envoyons un signal de réconciliation et souhaitons prendre un nouveau départ », a déclaré M. Bedford-Strohm lors d’une conférence de presse organisée le 9 mai pour annoncer les événements qui précéderont l’anniversaire, le 31 octobre 2017.

La commémoration célèbre le jour de 1517 où Martin Luther a affiché ses 95 thèses dénonçant les abus du clergé sur la porte de l’église du château de Wittemberg.
Les actions de Luther ont déclenché des événements qui ont conduit à la Réforme et à la division du christianisme occidental en deux entités : l’Église catholique romaine et l’Église protestante.

Toutefois, ces dernières années, les catholiques romains et les luthériens sont parvenus à un accord sur la doctrine de la justification, l’une des principales sources de division entre catholiques et luthériens. Ainsi, de nombreuses différences doctrinales ne devraient plus constituer des facteurs de division, a affirmé M. Bedford-Strohm.

Les événements qui jalonneront l’année précédant l’anniversaire débuteront en Allemagne, le 31 octobre 2016, par un culte à Berlin. Le même jour, le pape François et l’évêque Munib Younan, président de la Fédération luthérienne mondiale (FLM), célébreront un service œcuménique à Lund, en Suède, où la FLM a été fondée en 1947. Ils prieront pour le pardon et pour la cicatrisation des blessures que les Confessions se sont infligé mutuellement au fil des siècles.

« Nous célébrerons cet événement avec eux, à Berlin, a précisé l’évêque. Personne ne sait ce qui se passera après Lund, quelle dynamique y sera insufflée », a-t-il souligné, ajoutant qu’il « n’excluait pas » une visite du pape François en Allemagne.

À l’automne 2016, des responsables protestants et catholiques allemands entameront un même pèlerinage vers Israël et la Palestine pour retrouver les racines de leur foi commune. Ce pèlerinage sera suivi, en mars 2017, d’un service commun de pénitence et de réconciliation célébré par l’Église protestante et l’Église catholique d’Allemagne.

Le Kirchentag, ou convention des Églises, constituera l’un des événements centraux de cette année de la Réforme. Il aura lieu à Berlin en mai 2017 et rassemblera 100 000 personnes. Des milliers d’autres fidèles se joindront aux participants du Kirchentag pour un service en plein air, le 28 mai, à Wittemberg, à environ 100 km au sud de Berlin.

« La Réforme implique de rechercher avec courage la nouveauté, et d’abandonner les coutumes anciennes et familières », a déclaré la Suissesse Christina Aus der Au, présidente du Kirchentag 2017. Cela suppose également de s’interroger sur ce qui nourrit et rassemble les gens alors que tout change et que le monde semble chaotique, a-t-elle précisé.

Dans son discours, M. Bedford-Strohm a souligné que la Réforme « ne concernait pas seulement l’Allemagne », rappelant le travail de plusieurs réformateurs du XVIe siècle : Jean Calvin à Genève, Ulrich Zwingli à Zurich et Martin Bucer à Strasbourg, entre autres.

La dimension européenne de la Réforme sera symbolisée par une tournée en camion, baptisée « Stories on Tour (Histoires en tournée) », qui démarrera à Genève le 3 novembre 2016. Le camion suivra un parcours européen reliant 68 villes associées à la Réforme dans 19 pays avant d’arriver à Wittemberg, le 20 mai 2017, pour le début de l’Exposition mondiale de la Réforme intitulée « Les Portes de la liberté » qui durera quatre mois. Églises, organisations, groupes et artistes y présenteront leur point de vue sur la Réforme.

Le 31 octobre 2017, une cérémonie officielle est prévue à Wittemberg. Toutefois, l’accent sera mis sur une commémoration « décentralisée », a souligné M. Bedford-Strohm, avec des services organisés dans les différentes églises régionales d’Allemagne.
Par Stephen Brown, journaliste indépendant
Source FPF

Actualité œcuménique

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse