Les prières pour l’unité font mémoire de la Réforme et célèbrent la réconciliation

La Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, célébrée dans le monde entier du 18 au 25 janvier, était organisée cette année par le Conseil des Églises chrétiennes d’Allemagne (ACK). L’année 2017 étant marquée par la commémoration de la Réforme, la semaine de prière témoigne de l’héritage de la Réforme et de l’esprit actuel de réconciliation en Christ. Ici le COE décrit le rôle des Eglises allemandes dans sa préparation.

La Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, célébrée dans le monde entier du 18 au 25 janvier, est organisée cette année par le Conseil des Églises chrétiennes d’Allemagne (ACK).

L’année 2017 étant marquée par la commémoration de la Réforme, la semaine de prière témoigne de l’héritage de la Réforme et de l’esprit actuel de réconciliation en Christ.

« Pour les chrétiens d’Allemagne et du monde entier, le thème de la Parole de réconciliation – L’amour du Christ nous presse (2 Corinthiens 5,14-20) – peut être considéré à la fois comme un appel et comme une occasion de réconciliation, a déclaré le pasteur Odair Pedroso Mateus, directeur de Foi et Constitution dans le Conseil œcuménique des Églises (COE). Ce thème donne une chance d’abattre les murs historiques qui séparent les Églises et les congrégations les unes des autres, à une époque qui réclame guérison et renouveau de l’espérance. »
La Semaine de prière pour l’unité des chrétiens est traditionnellement célébrée du 18 au 25 janvier (entre les fêtes de saint Pierre et de saint Paul) dans l’hémisphère nord ou à la Pentecôte (une date symbolique pour l’unité) dans les pays du Sud. Au cours de cette semaine, les chrétiens se réunissent pour des célébrations et des services œcuméniques particuliers, en souvenir de la prière de Jésus “ Pour que tous soient un […], afin que le monde croie ” (Jean 17,21) et pour ressentir l’unité de la pratique dans la diversité.

Cette année, l’un des nombreux services œcuméniques organisés à travers le monde pour la semaine de prière s’est déroulé à Wittenberg, ville d’Allemagne dont l’histoire et l’héritage sont indissociables de Martin Luther et de la Réforme. C’est là que Luther aurait affiché ses 95 thèses dénonçant la corruption de l’Église, sur la porte latérale de l’église du château, qui existe encore aujourd’hui en tant que lieu de culte, mais aussi en tant que mémorial de la Réforme.

L’accent mis sur le caractère œcuménique international de l’héritage de la Réforme, à l’occasion de son cinquième centenaire, est au cœur du témoignage que le Conseil des Églises chrétiennes d’Allemagne envoie au monde par la Semaine de prière 2017. Les documents préparés mettent en avant deux axes principaux : une réflexion sur les sujets de préoccupation des Églises issues de la Réforme de Martin Luther ; et la reconnaissance de la douleur causée par les profondes divisions qui en ont découlé et ont affecté l’unité de l’Église.

Chaque année, une équipe nationale différente prend l’initiative de proposer un thème et d’organiser la semaine, sous la coordination du COE et du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, qui, depuis 1968, élaborent et publient ensemble les documents à cet effet.

Comme l’indique le pasteur Mateus, « la nécessité d’une réconciliation qui élimine les obstacles, tisse des liens et instaure la paix est une demande commune aux différentes Églises allemandes qui ont préparé les prières cette année. Elles appellent également à reconnaître que, dans un monde en proie à de grands bouleversements et à de profondes souffrances, la guérison apportée par l’immersion dans la prière pour l’unité peut alléger les souffrances en Christ, vaincre la terreur et la crainte et donner de l’espérance pour l’avenir ».
Source : COE

Actualité œcuménique

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse