Les réfugiés dans le monde d’aujourd’hui selon les traditions juive et catholique

Du 4 au 7 avril, a eu lieu à Varsovie (Pologne) la XXIIIe réunion du Comité international de liaison entre catholiques et juifs (formé en 1970 entre le Saint-Siège et la Communauté juive mondiale). Des représentants juifs et catholiques de divers pays ont participé à la réunion présidée par le Cardinal Kurt Koch, Président de la Commission pour les relations religieuses avec le judaïsme, et M.Martin Budd, Président du Comité juif international pour les consultations interreligieuses.

Les réfugiés dans le monde d’aujourd’hui selon les traditions juive et catholique
Du 4 au 7 avril, a eu lieu à Varsovie (Pologne) la XXIIIe réunion du Comité international de liaison entre catholiques et juifs (formé en 1970 entre le Saint-Siège et la Communauté juive mondiale). Des représentants juifs et catholiques de divers pays ont participé à la réunion présidée par le Cardinal Kurt Koch, Président de la Commission pour les relations religieuses avec le judaïsme, et M.Martin Budd, Président du Comité juif international pour les consultations interreligieuses.

Le thème de cette réunion, qui se tient tous les deux ans, était “L’autre et le réfugié d’aujourd’hui dans les deux traditions religieuses”. Afin de fournir une base religieuse et académique aux discussions ultérieures, les sessions ont procédé à une analyse en profondeur des sources traditionnelles. Les débats qui ont suivi ont souligné que les livres sacrés respectifs fournissent un modèle pour résoudre les problèmes sociaux urgents, telle la crise actuelle des réfugiés.

En réponse aux commandements religieux juifs et chrétiens, la conférence a abordé la crise de l’immigration qui touche la plus grande partie de l’Europe, en reconnaissant la tension qui existe entre l’obligation d’aimer l’étranger avec sa dignité créé à l’image de Dieu et la préoccupation pour le changement et la sécurité. Après avoir discuté de la façon dont les traditions respectives encouragent à aider les autres, les participants ont mis l’accent sur l’antisémitisme qui est réapparu en Europe et ailleurs, tandis que la persécution des chrétiens, principalement au Moyen-Orient, a atteint des niveaux jamais vus depuis longtemps.

Les participants ont reconnu l’obligation de sensibiliser l’opinion publique à cette question et la responsabilité morale de faire écho à ceux qui sont sans voix. Les représentants du Comité ont réitéré leur engagement à un dialogue ouvert et constructif, comme modèle de compréhension interreligieuse et interculturelle, en particulier avec les autorités religieuses et les communautés musulmanes. Source : VIS

En bref

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse