Méditation : Lève-toi,-toi qui dors ! (Saint Marc d’Alexandrie)

L’Immortel voulut visiter ceux qui étaient dans les ténèbres et à l’ombre de la mort. Suivons le Christ : voyons comment il enchaîna le tyran, foula aux pieds la mort et délia la malédiction, en délivrant Adam, en traînant le Dragon au jugement et en ramenant l’homme à la dignité souveraine.

L’Immortel voulut visiter ceux qui étaient dans les ténèbres et à l’ombre de la mort. Suivons le Christ : voyons comment il enchaîna le tyran, foula aux pieds la mort et délia la malédiction, en délivrant Adam, en traînant le Dragon au jugement et en ramenant l’homme à la dignité souveraine.

Quand Adam eut entendu les pieds du Seigneur venir vers ceux qui étaient enchaînés dans les enfers, il reconnut son pas, il entendit sa voix, comme il l’avait reconnue jadis au paradis. Aussitôt il se tourna vers ceux qui étaient enchaînés avec lui et leur dit : « J’entends aujourd’hui le bruit de pas venant ici. Si celui-là a daigné venir ici, il nous délivrera de cette prison. Quand il sera ici, il dépouillera cet endroit et nous délivrera. Quand il sera venu ici, il enlèvera les ténèbres d’au-dessus de nous et sa lumière se lèvera sur nous. Quand il sera venu ici, il foulera aux pieds la mort, il affaiblira l’Ennemi et nous serons libres. »

Tandis qu’Adam parlait ainsi à ceux qui étaient aux enfers, le Seigneur entra, portant l’arme de la victoire, c’est-à-dire la croix rédemptrice. Quand Adam vit le Seigneur, dans sa joie il se frappa la poitrine en disant : « Seigneur, Seigneur, délivre-nous. » Le Seigneur le prit par la main, le releva et lui dit : « "Lève-toi, ô toi qui dors, relève-toi d’entre les morts", car je suis le Seigneur ton Dieu. Je suis la vie de tous. Relève-toi, ma créature, relève-toi, sortons d’ici. C’est pour toi, ô Adam, que je me suis fait homme ; c’est pour toi que ton Dieu s’est fait ton enfant ; c’est pour toi que j’ai été suspendu au bois et crucifié ; c’est pour toi qu’on m’a craché au visage ; c’est pour toi que j’ai été chassé du paradis et trahi. »

“Maintenons, lève-toi, sortons d’ici, de la mort à la vie, de la corruption à l’incorruptibilité, des ténèbres des enfers à la lumière véritable, de la tristesse à la joie, de l’esclavage à la liberté. Lève-toi, sortons d’ici, pour que je t’introduise auprès de Dieu, ton Dieu. Car le Père qui est aux cieux t’attend, ô brebis perdue. Les quatre-vingt-dix-neuf brebis sur la montagne élevée, c’est à dire les anges, attendent ta compagnie, ô Adam, en disant : « Quand apparaîtra-t-il et viendra-t-il auprès de Dieu ? La chambre nuptial est prêt pour lui, les mets sont apprêtés, le festin nuptial est prêt. Les tentes éternelles sont apprêtées pour lui, les trésors de tous les biens sont ouverts, les couches royales sont apprêtées. » Tout cela t’attend ô Adam. Lève-toi, ô toi qui dors, je suis le Christ qui t’illumine, Lève-toi, ô toi dont je me suis revêtu et en qui je demeure ; là où je demeure, tu seras avec moi et avec ceux qui m’auront revêtu, comme je les ai revêtus. »
Saint Marc d’Alexandrie (819)
Homélie pour les fêtes de Pâques
dans Trésors spirituels des chrétiens d’Orient et d’Occident, Martin de La Roncière

Méditations et Prières

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse